Motorsport

Arthur Pic : Ravi de décrocher ma 1ère victoire en GP2

Pic dompte la chaleur hongroise

Recherche

Par Olivier Ferret

28 juillet 2014 - 11:35
Arthur Pic : Ravi de décrocher ma (...)

Après plusieurs rendez-vous de GP2 malchanceux, Arthur Pic, qui débute dans la catégorie cette année, a rebondi de la plus belle des manières en s’imposant avec brio sur le circuit du Hungaroring, théâtre de la septième manche de la saison (25-27 juillet). Vainqueur de la course longue samedi après avoir gardé son sang-froid et ses pneus en bon état, le pilote Campos Racing y a ajouté une solide sixième place lors de l’épreuve « sprint » du dimanche. Pic repart ainsi de Budapest avec la meilleure moisson de points du plateau GP2.

Le Drômois s’est montré compétitif dès le vendredi en signant le troisième meilleur temps des qualifications – son meilleur résultat de la saison dans l’exercice du tour lancé – à seulement deux dixièmes de la pole position. Dans la fournaise magyare , Pic a pourtant connu un départ délicat lors de la course 1 disputée samedi, reculant au sixième rang à l’extinction des feux. À peine Arthur a-t-il eu le temps d’entamer sa remontée que la Voiture de Sécurité effectuait sa première intervention de l’après-midi au cinquième tour. Une boucle plus tard, la fenêtre des arrêts réglementaires s’est ouverte.

Parti en pneus tendres sur une piste brûlante, le Montilien a toutefois préféré attendre un tour de plus avant de s’engouffrer dans la voie des stands pour chausser des gommes « medium ». La patience du Français s’est vue récompenser lorsque Pic a regagné la piste devant tous les autres pilotes ayant décidé de s’arrêter durant la neutralisation de l’épreuve.

Évoluant dans le rythme des hommes de tête, le Drômois est remonté régulièrement au classement en gérant admirablement bien ses pneus – un facteur de performance crucial en GP2. Pic s’est ainsi emparé des commandes de la course à une dizaine de tours du but. La possibilité de voguer sereinement vers la victoire s’est envolée quelques instants plus tard lorsqu’une nouvelle sortie de la Voiture de Sécurité a permis aux poursuivants du Montilien de revenir sur ses talons.

Il a fallu un certain temps aux commissaires pour enlever les débris qui jonchaient la piste, si bien que la lutte pour la victoire s’est transformée en un sprint d’un tour. En tête de la meute, Pic a attaqué au parfait moment pour distancer suffisamment Stefano Coletti, valeur sûre du plateau, alors que la neutralisation de la course prenait fin. Une boucle plus tard, le pilote de 22 ans est entré dans le cercle des vainqueurs en GP2, et ce dès sa première saison dans la catégorie.

S’élançant depuis la huitième place de la grille inversée le lendemain, Arthur s’est glissé à l’intérieur au premier virage et hissé en sixième position. Le Drômois a résisté aux assauts répétés des pilotes derrière lui tout en maîtrisant une dégradation de ses gommes importante. Pic a finalement décroché une solide sixième place et inscrit de nouvelles précieuses unités au championnat.

"Je suis absolument ravi de remporter ma première victoire en GP2", s’est réjoui Pic. "C’est toujours un moment spécial de monter sur la plus haute marche du podium. Après des week-ends où nous avons joué de malchance, ce succès est venu récompenser tout le travail réalisé par l’ensemble de l’écurie. Depuis le début de la saison, nous avons toujours cru en notre potentiel et savions être capables signer de belles performances. Le résultat de samedi nous a permis de le prouver."

"Dès la séance d’essais libres, j’ai senti que nous avions une carte à jouer", a ajouté Arthur. "La voiture s’est montrée compétitive d’entrée, et les qualifications sont venues confirmer ces belles dispositions. J’ai certes perdu quelques places au départ, mais le reste de la course s’est déroulé de façon idéale. Les mécaniciens ont effectué un super boulot lors de mon passage aux stands, ce qui m’a permis de repartir devant les pilotes qui se sont arrêtés tôt."

"Il a fallu ensuite conserver les pneus « medium » pendant 30 tours, et nous y sommes parvenus avec sérénité. Nous avons dû également garder notre calme pour gérer les nombreux rebondissements de l’après-midi et négocier au mieux le dernier tour de course, notamment lorsque la Voiture de Sécurité s’est effacée. J’ai tenté de surprendre Coletti en accélérant très tôt et la manœuvre a visiblement réussi !"

"Nous abordons la trêve estivale dans les meilleures conditions et allons pouvoir savourer ce premier succès", a conclu le Montilien. "Cela dit, nous continuerons de prendre les manches de GP2 les unes après les autres, et travaillerons d’arrache-pied pour poursuivre sur notre lancée dès la rentrée."

Le championnat de GP2 va maintenant faire relâche pendant quatre semaines et reprendra ses droits à Spa-Francorchamps, en Belgique, pour la huitième manche de la saison qui se déroulera dans les Ardennes du 22 au 24 août.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less