Motorsport

Argentine, ES11-12 : Ott Tänak à l’aise

Neuville déloge Meeke de la deuxième place

Recherche

Par www.wrc.com

28 avril 2018 - 18:09
Argentine, ES11-12 : Ott Tänak à (...)

Ce matin, Ott Tänak (Toyota Yaris) remportait les trois spéciales dans les massifs au nord-ouest de Villa Carlos Paz avant de finir troisième dans le parc d’attraction de la ville. De quoi lui permettre de retrouver le parc d’assistance en toute sérénité avec plus de 42 secondes d’avance.

« C’était vraiment piégeux avec le brouillard », confiait l’Estonien. « Nous avons toujours joué la sécurité avant d’attaquer un peu plus quand il se dissipait. La voiture se comporte comme je le veux et cela me donne pleinement confiance. »

Derrière, Thierry Neuville (Hyundai i20) en profitait pour devenir son plus proche rival. Deuxième dans le brouillard de Cuchilla Nevada - Rio Pintos, le Belge prenait l’avantage sur Kris Meeke (Citroën C3) avant de signer le meilleur temps de la courte super-spéciale pour reléguer le Britannique à 10’’1.

Toujours quatrième, Dani Sordo (Hyundai i20) portait toutefois son avance sur Sébastien Ogier (Ford Fiesta) de 15 à 41’’4. Leader du championnat, le Français lâchait près d’une minute sur Ott Tänak dans Cuchilla Nevada et admettait s’être montré prudent face au brouillard. Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) ne manquait pas l’occasion de revenir à 7’’6.

Sixième jusqu’ici, Craig Breen (Citroën C3) cédait sa position en partant en tonneau dans la première partie de Cuchilla Nevada. À l’arrivée de la spéciale, son copilote Scott Martin tenait sa porte fermée tandis que le pare-brise et l’aileron arrière manquaient sur la Citroën.

« On a essayé d’attaquer un peu », expliquait l’Irlandais qui perdait dix minutes sur la spéciale avant d’abandonner - arceau cassé. « Après une bosse, on a dévié. J’ai dû tourner pour éviter un fossé, mais c’était trop tard. »

Discret jusqu’ici, Elfyn Evans (Ford Fiesta) haussait le ton en signant le troisième temps sur Cuchilla Nevada. Le Gallois ravissait alors la septième place d’Esapekka Lappi (Toyota Yaris), qui perdait vingt secondes dans une erreur de notes de son copilote Janne Ferm. Teemu Suninen (Ford Fiesta) et le leader du WRC 2 Kalle Rovanperä (Skoda Fabia R5) complétaient le top dix.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less