Motorsport

Argentine : Cela s’annonce cassant !

Ambiance "pierres qui roulent" en Argentine

Recherche

Par www.wrc.com

8 mai 2014 - 19:01
Argentine : Cela s’annonce cassant (...)

Les pilotes de pointe du WRC estiment que le Rallye d’Argentine sera le plus cassant qu’ils aient jamais disputé. De fortes pluies ont en effet endommagé les routes, qui sont aujourd’hui jonchées de pierres et entrecoupées par de nombreuses conduites d’évacuation.

Les précipitations de février et mars ont rendu les routes encore plus meubles que d’habitude et ont dévoilé beaucoup de grosses pierres. Chaque étape comprend deux spéciales disputées à deux reprises, et c’est précisément le second passage que les pilotes craignent le plus.

« Ca n’est pas cassant comme l’Acropole, c’est différent, » explique Mikko Hirvonen (Ford). « Sur l’Acropole, il y a des plaques de roche-mère tout du long, tandis qu’ici on trouve de nombreuses pierres. »

« Même pendant les recos, on a trouvé plus de cailloux que d’habitude sur les routes. C’est peut-être le Rallye d’Argentine le plus cassant dont je puisse me souvenir et il va vraiment falloir éviter les crevaisons, » ajoute-t-il.

Pour permettre l’évacuation de la pluie, des conduites ont été creusées au travers des routes. Elles n’ont pas été recouvertes et les pilotes vont devoir ralentir pour éviter d’endommager leur voiture sur ces petits fossés.

« Elles sont très larges et c’est dur pour les voitures, il faut donc freiner fort pour passer à ces endroits, » explique le pilote Volkswagen Jari-Matti Latvala. « Je suis venu ici pour la première fois en 2005. A l’époque il y avait des spéciales cassantes, mais c’est encore pire maintenant. Il nous faut penser à ne pas trop attaquer aux endroits où se trouvent ces trous et ces pierres. »

Mads Østberg estime que la première spéciale de vendredi, Santa Catalina / La Pampa, est celle qui présente le plus de conduites d’évacuation.

« A certains endroits, la pluie a détruit la route et creusé des rivières. Elles sont maintenant à sec, il reste donc un énorme trou. Il est assez difficile de savoir ce qu’il faut faire et comment appréhender ces endroits. Je pense que ça va être dur pour les voitures et cassant lors des seconds passages, » juge le pilote Citroën.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less