Motorsport

Après ES8 : Ogier domine en Grande-Bretagne

Le Français mène les débats malgré une frayeur

Recherche

Par www.wrc.com

28 octobre 2016 - 20:46
Après ES8 : Ogier domine en Grande-Bretag

Sébastien Ogier a maîtrise le brouilard et la boue pour sortir en tête du Dayinsure Wales Rally GB vendredi soir malgré une dernière frayeur.

Le Français possédait 37.7s d’avance sur Ott Tänak en dépit d’un problème de transmission limitant les performances de sa Volkswagen Polo R près de l’arrivée.

Ogier soupçonnait la casse d’un arbre de transmission, un souci similaire à celui rencontré par ses équipiers Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen. Ces deux derniers perdaient beaucoup de temps en finissant la journée avec ce problème au coeur des forêts galloises.

“Je pense que l’arbre de transmission est cassé, donc je suis vraiment heureux que cette journée se termine”, déclarait Ogier à l’arrivée de la dernière spéciale à Dyfnant Forest. “C’est à l’avant. Jari-Matti et Andreas ont été malchanceux, mais nous devons travailler sur ce sujet car nous n’avions jamais eu le même problème sur les trois voitures le même jour.”

Sur les huit spéciales pour 178,22 km au programme, soit plus de la moitié de l’épreuve, Ogier s’en offrait cinq. Ouvrant la route, le Français profitait des meilleures conditions qui empiraient à chaque passage. Seul Tänak pouvait lutter.

Au volant de sa Ford Fiesta RS, l’Estonien signait deux scratches en matinée pour réduire l’avance d’Ogier à 7.7s à mi-journée. Un problème de suspension à l’arrière le ralentissait toutefois l’après-midi, tout comme une crevaison à l’avant droit à 6 km de l’arrivée de la dernière spéciale.

Thierry Neuville remportait cette dernière spéciale en jeu pour conserver la troisième place du rallye. Le Belge était d’abord peu ravi du comportement de sa Hyundai i20 avant de progresser régulièrement pour s’extraire du huitième rang. Une performance qui pourrait lui permettre de s’emparer du titre de vice-champion du monde FIA des rallyes.

Le Belge pointait à 31.7s de Tänak et menait son équipier Hayden Paddon de 3.8s. Ce dernier était victime d’une crevaison dans la dernière spéciale et regrettait les modifications apportées à mi-journée sur son i20, dont le comportement était également modifié.

Kris Meeke glissait de deux positions dans l’ultime spéciale pour finir la journée cinquième. Sa DS 3 était à deux secondes de Paddon tout en disposant d’un solide matelas sur l’i20 de Dani Sordo et la Fiesta RS de Mads Østberg, qui avait fait une virée dans les buissons.

Latvala, Stéphane Lefebvre et Esapekka Lappi, leader en WRC 2, complétaient le top dix.

Débutant le rallye à égalité de points avec Neuville, Mikkelsen rencontrait des problèmes de transmission qui le reléguaient en dix-neuvième place. Il faudra désormais un exploit du Norvégien pour limiter l’hémorragie de points. Craig Breen était le seul abandon parmi les principaux protagonistes après son accident cet après-midi alors qu’il occupait le sixième rang.

Samedi, les concurrents prendront la direction des massifs de Snowdonia pour deux boucles avant d’achever l’étape au nord et une courte incursion en Angleterre. Des conditions sèches sont attendues sur les huit spéciales formant un total de 99,81 km. L’endurance des pneus sera mise à rude épreuve.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less