Motorsport

Après ES19 : Ogier large leader avant la dernière journée en Italie

Rally Italia Sardegna

Recherche

Par www.wrc.com

13 juin 2015 - 21:13
Après ES19 : Ogier large leader (...)

Sébastien Ogier a pris la tête du Rally Italia Sardegna après une étape destructrice pour les mécaniques, et qui a notamment eu raison des espoirs de Hayden Paddon.

Ogier a terminé la plus longue étape du WRC depuis 2002 avec 2’13’’6 d’avance sur Paddon, qui a lâché les commandes après un tête-à-queue, et perdu encore plus de temps en tapant une pierre.

Le duo de tête s’était affronté tout au long des 110 km chronométrés de la matinée. Sur sa Hyundai i20, Paddon profitait d’une bonne position de départ pour augmenter son avance… d’une demi-seconde !

Mais dans la deuxième spéciale de l’après-midi, quand le Kiwi calait après un tête-à-queue dans une épingle, le Français héritait des commandes. Il augmentait son avance quand Paddon tapait un rocher dans le secteur suivant.

« Ce sont deux jours fantastiques pour moi », déclarait Ogier, qui reste la seule tête d’affiche à ne pas avoir rencontré le moindre problème. « Je n’ai jamais dit que je ne pourrais pas me porter en tête, mais mes chances étaient infimes. Beaucoup de choses se sont passées aujourd’hui, surtout cet après-midi quand les conditions étaient extrêmement difficiles. »

Après avoir réparé sa voiture avec les moyens du bord, Paddon perdait encore 1’45’’ lors de la dernière spéciale, longue de 42 km. Il conservait la deuxième place avec 1’12’’ d’avance sur Mads Østberg.

« Je ne veux pas jouer les midinettes, mais mon cœur s’est brisé quand c’est arrivé », reconnaissait Paddon, en quête de sa première victoire en WRC. « Nous avons tapé un gros rocher qui était sur la trajectoire. Il n’y avait nulle part où aller, nous avons fait ce que nous pouvions… »

Vainqueur de deux spéciales sur sa DS 3 WRC, Østberg perdait 90’’ à cause de deux crevaisons. Il finissait la journée avec 31’’4 d’avance sur la Hyundai i20 de Thierry Neuville. Le Belge avait dû composer avec un problème de direction assistée, qui lui coûtait 40’’ de pénalités après une réparation sur le routier.

La journée d’Elfyn Evans était meilleure, puisqu’il terminait l’étape au cinquième rang devant Jari-Matti Latvala. Au cours de la journée, le Finlandais avait perdu deux minutes lors d’une crevaison, puis cinq autres en cassant une suspension contre un rocher.

Le top 10 était complété par les concurrents du WRC2 : Yurii Protasov, Paolo Andreucci, Jan Kopecky et Yazeed Al Rajhi.

Ott Tänak allongeait la liste des abandons à cause de la boîte de vitesses de sa Ford Fiesta RS bloquée en sixième. Il rejoignait Andreas Mikkelsen (roue arrachée), Dani Sordo (pression d’essence), Robert Kubica (boîte bloquée), Martin Prokop (pression d’huile) et Lorenzo Bertelli (fuite d’huile).

Dimanche, la troisième et dernière étape sera la plus courte du rallye. Elle se compose de deux boucles de deux spéciales au nord d’Alghero, pour un total de 45,8 km. La dernière spéciale, Cala Flumini, sera le théâtre de la Power Stage avec les points de bonus décernés aux trois plus rapides.

Pos.#PiloteTempsEcart / PrécEcart / 1er
1. 1 OGIER 3:54:43.9
2. 20 PADDON 3:56:57.5 +2:13.6 +2:13.6
3. 4 OSTBERG 3:58:09.5 +1:12.0 +3:25.6
4. 7 NEUVILLE 3:58:40.9 +31.4 +3:57.0
5. 5 EVANS 3:59:59.4 +1:18.5 +5:15.5
6. 2 LATVALA 4:02:52.5 +2:53.1 +8:08.6
7. 38 PROTASOV 4:08:16.3 +5:23.8 +13:32.4
8. 48 ANDREUCCI 4:08:23.3 +7.0 +13:39.4
9. 45 KOPECKY 4:10:14.7 +1:51.4 +15:30.8
10. 31 AL RAJHI 4:11:12.7 +58.0 +16:28.8
11. 12 AL QASSIMI 4:11:51.3 +38.6 +17:07.4
12. 41 FUCHS 4:14:22.8 +2:31.5 +19:38.9
13. 44 KREMER 4:14:30.2 +7.4 +19:46.3
14. 39 AL-KUWARI 4:14:39.5 +9.3 +19:55.6
15. 42 AL-ATTIYAH 4:15:22.9 +43.4 +20:39.0
16. 6 TANAK 4:16:39.1 +1:16.2 +21:55.2
17. 50 CAMILI 4:30:48.0 +14:08.9 +36:04.1
18. 43 LAPPI 4:35:21.4 +4:33.4 +40:37.5
19. 36 KRUUDA 4:39:16.0 +3:54.6 +44:32.1
20. 40 GORBAN 4:42:57.5 +3:41.5 +48:13.6

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less