Motorsport

Après ES15 : Ogier domine la 3e journée au Portugal

Le Français est en tête après l’erreur de Tänak

Recherche

Par www.wrc.com

20 mai 2017 - 20:10
Après ES15 : Ogier domine la 3e (...)

Sébastien Ogier a profité de l’erreur d’Ott Tänak pour prendre la tête du Vodafone Rally de Portugal.

Ogier terminait l’avant dernière journée avec un avantage de 16s8 sur Thierry Neuville après que les espoirs d’une première victoire pour Tänak en Championnat du Monde des Rallyes FIA se soient envolés quand l’Estonien heurtait un talus.

Remarquable aujourd’hui, Sébastien Ogier devenait le septième pilote différent à mener cette épreuve disputée sur des chemins de terre dans le nord du pays. Il n’aura plus que quatre spéciales à affronter demain pour s’imposer et égaler le record de Markku Alen, qui compte cinq victoires en terre lusitanienne.

Ogier et Tänak, les deux équipiers de chez M-Sport se partageaient les honneurs en enlevant les deux premières spéciales de la journée. Avant d’heurter un talus dans l’ES12, l’Estonien possédait 6s3 d’avance sur Ogier. Après cette erreur, Tänak connaissait des problèmes de frein et de suspension qui lui faisaient perdre près d’ 1m30.

Sébastien Ogier augmentait son avance à 23 secondes sur Neuville après l’ES14 avant que le Belge ne s’impose dans le dernier ‘chrono’. Avec cette performance, Neuville se donnait une petite chance de l’emporter sur sa Hyundai i20 Coupé.

« Je n’ai pas vraiment attaqué dans la dernière spéciale car elle était difficile sur la fin et Thierry a fait un bon ‘chrono’. Je pense que j’ai trop préservé mes pneumatiques en étant trop prudent. Je suis tout de même content de l’écart qu’il y a entre nous deux mais nous devrons nous battre demain car Thierry ne va rien lâcher » déclarait Ogier

Alors qu’il avait modifié son style de pilotage hier pour faire face aux spéciales portugaises, Neuville faisait de même aujourd’hui. « J’ai retrouvé mon pilotage habituel sur cette étape » disait-il.

Dani Sordo terminait au troisième rang à plus de trente secondes de son coéquipier. Il luttait toute la journée avec le comportement de son i20 et se déclarait chanceux de terminer cette étape après avoir sévèrement endommagé sa roue arrière.

Tänak récupérait la quatrième place au détriment de la Citroën C3 de Craig Breen dans la dernière spéciale. L’Irlandais effectuait un mauvais choix de pneumatiques et terminait la journée avec des gommes très usées. 2s8 séparaient les deux hommes au terme de cette journée.

Elfyn Evans complétait le top six sur sa Ford Fiesta. Le Gallois était ralenti par une crevaison et la casse d’un amortisseur mais concluait étape avec près de trente secondes d’avance sur le Finlandaius Juho Hänninen. Ce dernier perdait près d’une minute lorsque sa Toyota Yaris s’arrêtait dans l’avant dernière spéciale.

Esapekka Lappi partait à la faute dans la dernière spéciale en perdant le contrôle de sa Toyota Yaris dans un virage sur l’asphalte recouvert de graviers. Il tapait un mur, perdait cinq minutes et retombait au onzième rang derrière Mads Østberg, le fiévreux Jari-Matti Latvala, et le leader du WRC 2, Andreas Mikkelsen.

La dernière journée se déroulera autour des légendaires chemins de Fafe. Après un premier passage sur cette spéciale mythique du championnat, les concurrents parcourront deux ‘chronos’ avant de réemprunter les chemins de Fafe pour disputer la power stage qui sera diffusée en direct à la télévision. Cette dernière offrira cinq points supplémentaires aux pilotes les plus rapides. Ces quatre spéciales représentent 42,93 km chronométrés.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less