Motorsport

Après ES15 : Neuville tient Latvala à distance en Sardaigne

Latvala débutera avec 16’’1 de retard dimanche

Recherche

Par www.wrc.com

11 juin 2016 - 20:27
Après ES15 : Neuville tient Latvala (...)

Thierry Neuville a pris ses aises en tête du Rally Italia Sardegna, devançant Jari-Matti Latvala assez nettement. Il lui reste à tenir bon lors de la dernière étape, dimanche, pour l’emporter.

Pourtant, Jari-Matti Latvala a profité de la boucle dans la matinée pour revenir sur la place de leader de Thierry Neuville, réduisant l’écart à moins de 3 secondes. Mais, dans l’après-midi, le Belge a remporté deux spéciales pour reprendre le large et porter son avance à 16’’1 ava,t la dernière journée de compétition.

La journée a été marqué par de fortes températures, mais aussi par ses routes très rocailleuses, cassantes, parfois impardonnables, et pas les trombes d’eau qui se sont abattues sur les pilotes.

« La voiture était incroyable à conduire dans ces conditions glissantes, a expliqué Neuville. Nous avons de nouveau vécu une belle journée et c’était un régal de se battre face à Jari-Matti. Demain sera une journée difficile mais nous y sommes prêts et nous allons continuer à nous battre. »

Un changement de boite de vitesses, dans la nuit, a rendu Jari-Matti Latvala plus confiant au volant de sa Volkswagen Polo R WRC. Après s’être rapproché de la première place de Tiherry Neuville, il a vu le Belge le distance, et le Finlandais a reconnu l’excellent pilotage de son rival dans Monte Lerno.

« Je ne pouvais pas faire mieux. J’ai vraiment bien roulé et, si Thierry est plus rapide que moi, je ne peux que saluer la performance. J’ai été trop prudent à un moment donné mais, parfois, il faut savoir jouer la carte de la sécurité. »

Leader du Championnat du Monde, Sébastien Ogier possède près d’une minute de retard sur son coéquipier, avant la dernière journée. En tant qu’ouvreur de la route, il a bénéficié de mauvaises conditions. Il a beaucoup balayé la terre du parcours, offrant une meilleure adhérence aux pilotes passant après lui.

Moins de quatre secondes séparaient Sébastien Ogier, Mads Østberg et Andreas Mikkelsen mais les deux Norvégiens ont finalement abandonné dans l’après-midi, permettant à Ogier de compter une minute d’avance sur son plus proche poursuivant, Dani Sordo.

Mikkelsen est le premier à avoir craqué dans cette bataille pour la troisième place. Il a heurté une pierre et a cassé une biellette de contrôle de direction. C’est ensuite Østberg qui a lâché prise, pourtant à l’approche de l’arrivée de la dernière spéciale du jour. Il a lui aussi tapé une pierre, cassant sa suspension à l’avant droit.

Sordo a su faire front face à un problème d’accélérateur bloqué pour conserver l’avantage sur Ott Tänak, avec 2’31’’4 d’avance. L’Estonien a rencontré des problèmes de pneus par grosse température. L’Espagnol a su afficher son rythme dans le deuxième chrono du jour.

Henning Solberg complète le top 6, devant Eric Camilli, qui a délivré une performance de haut vol sur terre, avec trois top 3 en trois spéciales, dans la matinée. La suite du classement reste à éclaircir en raison des temps qu’il manque encore dans la spéciale perturbée de Monte Lerno (ES12).

Hayden Paddon n’est pas reparti après son accident de la veille, sa Hyundai i20 WRC étant trop endommagée. Lui aussi sur i20, Kevin Abbring a connu un début de journée radieux avec son premier temps scratch en WRC. Mais une double crevaison puis des ennuis de boite de vitesses l’ont ralenti.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less