Motorsport

Après ES14 : Ogier a laissé ses rivaux sur place

Le Français en route vers la victoire en Allemagne

Recherche

Par www.wrc.com

20 août 2016 - 19:29
Après ES14 : Ogier a laissé ses (...)

Sébastien Ogier a pris les commandes avec autorité lors de la deuxième journée de l’ADAC Rallye Deutschland. Il a donné la leçon à ses adversaires en se montrant au-dessus du lot dans le camp militaire de Baumholder.

Triple Champion du Monde des Rallyes, Sébastien Ogier avait débuté au deuxième rang derrière son coéquipier, Andreas Mikkelsen (+4’’3). Mais, neuf spéciales plus tard, la mince avance du Norvégien a fondu dans la torpeur du camp militaire de Baumholder. En fin de journée, Ogier compte une avance de 33’’4 sur Mikkelsen.

Les résultats des années précédentes montraient bien que le Français était un grand amateur de Panzerplatte. Encore une fois, il n’a pas déçu sur ces routes exigeantes. Dans les quatre premières spéciales du jour, les deux pilotes Volkswagen ont joué au jeu du chat et de la souris dans les quatre premières spéciales. Mais c’est dans les 40,8 kilomètres de Panzerplatte (spéciale interrompue par l’accident de Lefebvre) qu’Ogier a fait la différence, repoussant Mikkelsen à 13’’5.

La bagarre a continué dans l’après-midi. Mikkelsen a fait le choix de s’équiper de pneus durs, quand Ogier a opté pour les gommes tendres, s’attendant à trouver des routes mouillées. Le choix du Français s’est avéré le meilleur et il a pu se montrer à nouveau le plus rapide, ajoutant 13’’1 à son avance déjà conséquente.

« Nous avons eu un choix difficile à faire pour les deux dernières spéciales mais je crois que l’on a su utiliser les pneus soft correctement et nous avons fait une bonne spéciale », a expliqué Ogier samedi soir. « Je suis content de ce qu’on a fait et j’espère que l’avance sera suffisamment confortable pour demain. Mais il y a quelques portions dans les vignes qui peuvent se montrer délicates, et 60 kilomètres encore à effectuer. Il faudra attaquer. »

Après avoir commencé la journée aux commandes de l’épreuve, Andreas Mikkelsen a manqué de rythme et a perdu beaucoup de terrain sur Sébastien Ogier. Il doit désormais s’inquiéter du retour des pilotes Hyundai, Dani Sordo et Thierry Neuville ; dimanche, il devra protéger sa deuxième place avec fermeté pour garantir un doublé à Volkswagen.

Sordo a doublé son coéquipier belge dans l’avant-dernière spéciale du jour, et ne possède plus que 3’’6 de retard sur Mikkelsen. Quant à Neuville, quatrième, il a un déficit de quatre sixième sur Sordo seulement.

Interrogé sur sa gestion des pneumatiques, Mikkelsen n’a pas montré de regret. « Je devais essayer quelque chose de différent. En certains endroits, la voiture était assez stable mais dans d’autres, c’était très difficile de garder confiance en raison du manque d’adhérence. »

Sordo était très satisfait de sa journée, du fait d’avoir affiché sa régularité, tout en remontant au troisième rang, à quelques secondes de Mikkelsen. Quand à Neuville, elle s’est montré tout à fait conscient du fait que la bataille serait serrée entre lui, Sordo et Mikkelsen. Le sourire au coin des lèvres, il reconnaissait : « Ca va être serré. » C’est un euphémisme.

Trouvant peu à peu la confiance sur asphalte, Hayden Paddon a terminé la journée à la cinquième place, après une journée sans faute. Pour expliquer sa progression, il a aussi pu profiter du retrait de deux pilotes devant lui, Ott Tänak, en proie à un problème d’alternateur, et Stéphane Lefebvre, parti à la faute dans l’ES10 et emmené à l’hôpital (voir l’article complet).

Mads Østberg a terminé la deuxième journée en clôturant le top 6, affichant sa frustration de ne pas pouvoir attaquer convenablement, en raison de freins surchauffés.

Derrière ces six WRC, les concurrents roulant en R5 dans la catégorie WRC 2 ont pu se mettre en évidence. Esapekka Lappi est septième, devant Pontus Tidemand, Jan Kopecky et Armin Kremer.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less