Motorsport

Après ES10 : Latvala domine la première étape du Rallye du Mexique

Le Finlandais a profité de sa position de départ

Recherche

Par www.wrc.com

5 mars 2016 - 02:29
Après ES10 : Latvala domine la (...)

Jari-Matti Latvala a profité de bonnes conditions de route pour réaliser la plupart des meilleurs temps de la première étape. Il compte plus de trente secondes d’avance sur Sébastien Ogier.

S’élançant de la huitième position dans les spéciales sur terre et en altitude, Jari-Matti Latvala a pu bénéficier de bonnes conditions de route. Avec un tracé offrant un bien meilleur grip que les pilotes passant devant lui, en raison du balayage successif des voitures, le Finlandais a pu signer de bons chronos, notamment dans la longue spéciale d’El Chocolate. Il a ainsi terminé la journée avec 32’’1 d’avance sur Sébastien Ogier.

Le Français bénéficie lui des pires conditions de route, passant en premier dans les spéciales, se sentant impuissant pour rivaliser face à Latvala. Ogier a pu gagner quelques dixièmes de secondes en roulant pied au plancher dans les spéciales sur asphalte de Léon. Mais il reconnaît qu’il est difficile pour lui de continuer sur la voie du succès, après ses succès au Monte-Carlo et en Suède.

« Je suis satisfait de l’écart ce soir », a confié Latvala, qui bénéficiera encore de bonnes conditions de route ce samedi. « Je dois faire attention. Mais cet après-midi s’est bien passé. J’ai attaqué autant que j’ai pu, je n’aurais pas pu faire mieux. »

Dani Sordo (Hyundai i 20 WRC) a terminé la journée au troisième rang, à 1’15’’6 de la tête. L’Espagnol n’était pas heureux du comportement de sa voiture et une pédale récalcitrante ne lui a pas facilité les choses pour garder sa i20 sur la route.

Andreas Mikkelsen a réussi à faire le meilleur temps sur l’asphalte de Léon mais a souffert sur terre. Il a manqué une intersection, dû faire demi-tour et compte désormais 31’’1 de retard sur Sordo.

Hayden Paddon et Mads Østberg se sont battus toute la journée pour la cinquième place et sont séparés de 14’’8. Tous les deux ont regretté d’avoir opté pour les pneus durs Michelin en début de journée. Le Norvégien en a d’ailleurs parlé comme d’une des « plus grandes erreurs de sa carrière. »

Il a hérité d’une pénalité de dix secondes pour un départ anticipé, alors que Paddon a endommagé sa suspension en heurtant un mur. Il s’est ensuite brûlé la main en tentant les réparations. Il a aussi glissé dans un fossé après s’être mystérieusement remplie de poussière dans la dernière spéciale montagneuse.

Ott Tänak a terminé septième en Ford Fiesta RS malgré un tête-à-queue, l’Estonien pendant avoir été victime d’une casse de différentiel. Martin Prokop, Lorenzo Bertelli et Teemu Suninen, leader du WRC 2, complètent le top 10.

Thierry Neuville a abandonné dans la spéciale d’ouverture, étant parti en tête-à-queue contre un talus, en ressortant avec une suspension cassée. Éric Camilli a perdu de nombreuses minutes, ayant été victime d’une crevaison et d’une perte du premier et deuxième rapport.

La journée de samedi comprend la plus longue étape du rallye. Les pilotes devront disputer six spéciales au nord et à l’est de Léon, avant de prendre part à deux passages dans la spéciale sur circuit. Au total, ce sont 152,40 kilomètres de secteurs chronométrés.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less