A Motegi, le titre WTCC n’aura pas vraiment de lutte

Bjork va pouvoir creuser l’écart

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 octobre 2017 - 08:13
A Motegi, le titre WTCC n'aura (...)

Deux semaines après la reprise de la saison en Chine, lors d’un week-end fortement perturbé par la pluie, le WTCC poursuit sa tournée asiatique et fait escale à Motegi, au Japon, pour le huitième meeting de l’année.

Comme en Chine, le championnat va se jouer sans aucun duel puisque Tiago Monteiro n’a pas été déclaré apte à courir, toujours à cause de l’accident qu’il a subi en fin d’été à Barcelone. Le Portugais va donc regarder son rival, Thed Bjork, augmenter son avance sans lutter.

En revanche, la lutte s’annonce âpre du côté des indépendants puisque Tom Chilton, Rob Huff, Mehdi Bennani et Esteban Guerrieri ne sont séparés que de sept points. Ce dernier est remonté sur les trois Citroën C-Elysée après sa belle victoire en Chine, en course d’ouverture.

La victoire de la Chevrolet aura d’ailleurs une incidence sur le poids de la Cruze qui gagnera 10 kilos de lest sur son poids d’origine. La Citroën C-Elysée n’a pas été à son avantage en Chine et fera le chemin inverse en perdant 10 kilos pour afficher un total de 40 kilos de lest. Les trois autres voitures garderont leur poids de la dernière course avec aucun lest pour la Lada, 70 kilos pour la Volvo et 80 kilos pour la Honda Civic qui sera la plus lourde à domicile.

ILS ONT DIT

Thed Bjork : "C’est bien d’être de retour au Japon. Il y a une très bonne ambiance et je suis heureux de courir ici car c’est un endroit taillé pour cela ; Je pense tout le temps aux points mais je ne vais pas tout donner pour une victoire car il faut penser plus largement et marquer au maximum. Je suis heureux d’être dans la course au titre et j’espère que ça le sera pour le reste de l’année. Nous avons vu qu’il n’est pas aussi simple de gagner cette année. C’est plus serré et ça le restera toute la fin d’année".

Ryo Michigami : "Je roule à Motegi depuis plus de 15 ans et c’est particulier pour Honda qui possède ce circuit. J’adore cet endroit, ce n’est pas trop loin de Tokyo et les infrastructures sont bonnes. Le facteur clé de ce circuit est le freinage. Il y a beaucoup de lignes droites et de virages serrés donc il faut bien gérer les freins et s’assurer qu’ils peuvent tenir la distance. Si nous avons une course chaude comme l’an dernier, cela pourrait jouer sur la victoire".

Tom Coronel : "J’ai vécu au Japon pendant 5 ans donc c’est toujours comme un retour à la maison. J’ai été champion de Formule 3 en gagnant mon titre à Motegi, j’ai remporté la Formula Nippon et j’ai gagné une course All-Star tout en étant le seul pilote Honda à gagner en 2003 à Motegi. C’est notre meilleur circuit pour les dépassements et je sais que nous allons faire le spectacle. C’est ici que j’ai commencé ma carrière internationale de pilote de course donc je suis heureux de venir. Je ne m’attends pas à gagner mais je ferai tout pour un bon résultat".

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos