Motorsport

6e podium consécutif pour la Citroën C3 WRC grâce à Ogier

Le Français termine à la 2e place au Rallye du Chili

Recherche

Par Olivier Ferret

13 mai 2019 - 17:09
6e podium consécutif pour la Citroën (...)

Une nouvelle fois à la pointe du combat pour leur découverte des difficultés chiliennes, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont continué leur impressionnante série de podiums, avec une deuxième place acquise de haute lutte au volant d’une C3 WRC encore optimisée par les hommes du Citroën Total World Rally Team depuis l’Argentine. Cette performance leur vaut de retrouver les commandes du championnat. De plus en plus à l’aise au fil des kilomètres, Esapekka Lappi et Janne Ferm, sixièmes au final, sont venus compléter la belle prestation d’ensemble de l’équipe.

Avec de nouvelles spéciales étroites et rapides à découvrir au rythme de course, cette dernière étape ne manquait déjà pas de difficultés, mais elle était encore davantage corsée par l’importante humidité, consécutive à la tombée d’une fine bruine depuis la veille. Dans ces conditions, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia voyaient le troisième revenir d’emblée à 1’’1. Les sextuples champions du monde allaient alors produire le genre de performances dont seuls eux ont le secret : à la faveur d’un engagement de tous les instants sur les 18,06 kilomètres de Lircay, soit l’ES la plus étroite du rallye, ils signaient leur deuxième scratch du week-end avec 4’’2 de marge sur leur rival. Le duo tricolore gérait dès lors l’écart, pour terminer à la deuxième place, et signer ainsi son cinquième podium en six courses, après les victoires du Monte-Carlo et du Mexique, la deuxième place corse et la troisième argentine.

Avec les quatre points également glanés dans la Power Stage, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia repartent du Chili aux commandes du championnat, nantis de dix unités d’avance sur le deuxième. Ce sixième podium en autant de manches cette saison, assorti à la 6e position de Lappi-Ferm, vaut également au Citroën Total World Rally Team de rester au contact du deuxième au classement constructeurs.

Sur des pistes en sous-bois gorgées d’humidité par les précipitations d’avant départ, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia s’étaient immédiatement positionnées en dauphins le premier jour. Et si la matinée du deuxième s’était révélée plus difficile, ils avaient, en collaboration avec l’équipe, parfaitement su réagir l’après-midi venue, avec notamment un scratch et un troisième temps, pour doubler leur avantage sur le troisième. C’était hélas sans compter sur le brouillard et la pluie apparus tardivement dans la dernière spéciale d’hier, qui avait ainsi remis leur rival dans le match à l’orée de cette dernière journée.

Après une entame de course prudente et appliquée, Esapekka Lappi et Janne Ferm étaient revenus à seulement 10’’3 du cinquième suite à un 3e temps dans l’ultime ES d’hier. Ils confirmaient leur montée en puissance régulière aujourd’hui, en s’emparant notamment d’un cinquième puis d’un quatrième temps. Leurs temps partiels étaient également prometteurs dans la Power Stage avant une petite erreur, il n’empêche qu’ils finissaient sixièmes. Soit un résultat encourageant sur lequel ils vont désormais pouvoir capitaliser, afin d’entamer la prochaine manche au Portugal dans de meilleures dispositions.

En bagarre à la seconde pour la suprématie en WRC2 Pro jusqu’à ce qu’un petit souci de freins ne les handicape sur la boucle matinale du samedi, Mads Ostberg et Torstein Eriksen devaient finalement se contenter de la 2e place de catégorie. Mais les Norvégiens n’en ont pas moins signé douze meilleurs temps sur seize possibles, preuve encore de la compétitivité de C3 R5.

Sébastien Ogier

" Avec ce nouveau podium, nous confirmons notre très bon début de saison, très régulier et effectuons une belle opération pour le championnat. Cela n’a pas été un week-end facile néanmoins, même si les choses sont allées dans le bon sens après l’assistance du samedi midi. Nous avons encore une fois tiré le meilleur parti de C3 WRC. Nous devons désormais la faire évoluer encore pour être plus compétitifs dans les situations de faible niveau d’adhérence."

Esapekka Lappi

" Le début de course a été difficile pour nous, mais nous sommes parvenus à progresser étape par étape, nous avons également su améliorer avec l’équipe les réglages de C3 WRC, si bien que notre rythme commençait à être correct aujourd’hui. J’ai bon espoir que nous continuions dans cette voie dès nos prochains essais. En tout cas, ce week-end est positif pour ma confiance. "

DEUX QUESTIONS À PIERRE BUDAR, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

Quel bilan dressez-vous de cette sixième manche ?

Il est clairement positif, avec cette belle deuxième place conquise par Sébastien et Julien à l’issue d’une prestation encore tout à l’attaque, sur ce terrain complètement nouveau qui nécessitait une bonne dose d’adaptation. Ils sont récompensés de leur persévérance en reprenant ainsi la tête du championnat. L’autre motif de satisfaction concerne aussi les sensations retrouvées d’Esapekka et Janne, lesquels ont su preuve faire d’intelligence et de maturité pour terminer, après une course menée crescendo. C’est de bon augure pour la suite, d’autant que l’on va désormais arriver sur des épreuves qu’ils connaissent mieux. Je retiens également que nous avons su réagir et apporter quelques petites évolutions concluantes dans le court laps de temps dont nous disposions depuis l’Argentine. Nous avons toutefois pleinement conscience que ce n’est pas encore suffisant pour lutter avec les plus rapides dans toutes les conditions, et nous allons encore intensifier nos efforts pour continuer à progresser.

Qu’avez-vous pensé de cette première édition du rallye du Chili ?

Cette épreuve a fait une entrée réussie dans le championnat ! Pour avoir parcouru les spéciales en reconnaissances, je dois reconnaître qu’elles sont particulièrement jolies et offrent un superbe terrain de jeu à la fois roulant et très varié. De surcroît, nous avons eu un excellent accueil de la part de la population locale, qui s’est particulièrement enthousiasmée pour les cérémonies de départ et d’arrivée, mais s’est aussi déplacée en nombre sur le parc d’assistance.

LE TEMPS FORT DU WEEK-END

En creusant un écart de 4’’2 et entérinant ainsi leur deuxième place ce dimanche dans l’ES 14 de Lircay, soit le chrono le plus étroit du rallye, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont une nouvelle prouvé leur faculté à prendre des notes d’une précision ultime, en même temps que leur capacité à frapper fort au moment opportun. Le pilote de la C3 WRC flanquée du numéro 1 raconte…

" Avec Julien, on s’est donnés à fond dans toutes les spéciales, ça c’est évident. Si on n’est pas forcément encore capables de rivaliser avec les meilleurs quand c’est technique et à faible grip, je savais en revanche que les ES 14 et 15 avaient un profil qui nous convenaient mieux. Elles étaient rapides, les moyennes horaires étaient d’ailleurs pour la première fois du week-end supérieures à 100 km/h, or on sait que C3 WRC marche bien dans ces conditions et il ne fallait donc pas laisser passer l’occasion ! D’autant que l’on venait de concéder 4’’ d’un coup dans le premier chrono du jour. On devait réagir et on l’a fait. "

WRC

expand_less