6 Heures de Spa-Francorchamps : La Toyota n°7 s’impose devant Alpine

L’épreuve a été marquée par la pluie et plusieurs drapeaux rouges

Recherche

Par Paul Gombeaud

7 mai 2022 - 19:47
6 Heures de Spa-Francorchamps : La (...)

Les 6 Heures de Spa-Francorchamps, deuxième manche de la saison 2022 du WEC, ont été remportées par la Toyota n°7 pilotée par Kamui Kobayashi, José-Maria Lopez et Mike Conway. L’épreuve a été marquée par l’arrivée d’une pluie torrentielle et trois drapeaux rouges dans sa première moitié.

La course débutait sur le sec mais était rapidement interrompue par un premier drapeau rouge, suite au crash de la voiture n°44 de l’équipe ARC Bratislava pilotée par Miroslav Kinopka. Et alors que la course était relancée, coup de théâtre : la Toyota n°8 de Sebastian Buemi, alors en tête de l’épreuve, devait abandonner à cause d’un problème d’électricité.

Et pendant que la voiture de sécurité était une nouvelle fois en piste, la pluie s’est alors mise à tomber fortement. La WRT n°31, qui avait déjà chaussé les pneus pluie lors du drapeau rouge, se retrouvait ainsi en tête devant les trois Hypercar restantes.

Bien qu’au volant d’une voiture évoluant dans la catégorie LMP2, Robin Frinjs parvenait malgré tout à s’échapper devant la Toyota n°7 sous la pluie.

En revanche, lorsque la piste commençait à sécher, les prototypes Hypercar ont retrouvé un niveau de performance normal et la n°31 reculait logiquement au quatrième rang. Elle terminera malgré tout troisième du général suite à une erreur de stratégie chez Glickenhaus, et bien sûr vainqueur dans sa catégorie.

C’est l’Alpine n°36 qui a pris la deuxième place derrière la Toyota n°7 en Hypercar. L’équipe française, qui avait remporté la manche d’ouverture à Sebring, n’avait cette fois pas le rythme pour rivaliser face au prototype japonais.

En LMP2, WRT signe le doublé puisque la n°41 du RealTeam by WRT termine deuxième, la JOTA n°38 complétant le podium.

En GTE Pro, la Ferrari n°51 pilotée par James Calado et Alessandro Pier Guidi l’emporte d’un souffle devant la Porsche n°92 et l’autre Ferrari, la n°52. Le suspens aura tenu jusqu’à l’arrivée dans cette catégorie, les trois équipages ayant été séparés par moins de deux secondes sur la ligne d’arrivée !

Enfin, en GTE Am, c’est la Porsche n°77 de l’équipe Dempsey-Proton pilotée par Harry Tincknell, Sebastian Priaulx et Christian Reid qui s’est imposée. Le tout après une belle bataille avec l’Aston Martin n°33 de l’équipe TF Sport qui prend la deuxième place. Sur la plus petite marche du podium, on retrouve l’Aston Martin n°98 de l’équipe Northwest.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos