6 Heures de Fuji : Le WEC fait son grand retour au Japon après trois ans d’absence

Toyota, Peugeot et Alpine se disputeront la victoire

Recherche

Par Paul Gombeaud

6 septembre 2022 - 07:00
6 Heures de Fuji : Le WEC fait son (...)

Le Championnat du Monde d’Endurance fera son grand retour au Japon ce weekend à l’occasion des 6 heures du Fuji, trois ans après la dernière venue du WEC au Pays du Soleil levant. Il s’agira de la 5e des 6 manches de la saison 2022.

Dans la catégorie Hypercar, Toyota, qui évoluera à domicile, alignera comme d’habitude ses deux prototypes de même que Peugeot, dont la 9X8 disputait sa première épreuve il y a deux mois à Monza. Alpine, qui mène le championnat pilotes, alignera une seule voiture tandis que Glickenhaus sera absente au Japon.

En LMP2, l’équipe ARC Bratislava fera l’impasse sur l’épreuve de Fuji mais toutes les autres équipes engagées au championnat seront bien présentes. On peut tout de même noter deux changements chez les pilotes : René Rast (WRT n°31) sera remplacé par Dries Vanthoor tandis que Nico Müller (Vector Sport n°10) cèdera sa place à Renger Van der Zande.

Pas de changement à signaler dans la catégorie LMGTE Pro où Porsche et Ferrari aligneront deux voitures contre une seule à Corvette. Enfin, en LMEGTE Am, nous retrouverons les treize mêmes équipages que lors des 6 Heures de Monza.

BoP : Baisse de poids pour Peugeot et Toyota, puissance réduite pour Alpine

Le WEC a également communiqué sur la Balance of Performance (BoP) qui sera appliquée à Fuji.

En Hypercar, Toyota et Peugeot verront le poids de la GR010 et de la 9X8 être abaissé de 18 kilos, pour un poids final de 1053 et 1068 kilos respectivement. Pas de changement au niveau de leur puissance cependant : comme à Monza, la Toyota aura 688 chevaux et la Peugeot 691. Quant à leur allocation d’énergie par relais, pas de changement non plus avec respectivement 905 et 909 mégajoules.

L’Alpine A480, qui est une LMP1 adaptée pour évoluer en Hypercar, conservera elle son poids de 952 kilos. En revanche, la puissance maximum de son V8 a été réduite de 29 kilowatts soit l’équivalent de 39 chevaux, pour un total final de 535 chevaux. Son allocation d’énergie par relais sera également réduite et passera de 795 mégajoules à Monza à 752 à Fuji.

En LMGTE Pro, la Corvette C8.R qui l’emportait à Monza verra son poids augmenter de 10 kilos pour atteindre un total de 1365 kilos.

Ce sera l’inverse pour les deux Porsche 911 RSR-19s, qui verront leur poids réduit de 5 kilos pour descendre à 1259 kilos. Le limiteur d’entrée d’air a lui été élargi pour atteindre 31.2 millimètres de diamètre contre 30.8 auparavant.

Quant à la Ferrari 488 GTE Evo, la capacité de son réservoir a été réduite de 3 litres en comparaison de Monza.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos