Motorsport

24h du Mans, H+21 : Avec un tour d’avance, la Toyota n°7 file vers la victoire

En LMP2, désillusion pour G-Drive, l’Alpine vire en tête

Recherche

Par Alexandre C.

16 juin 2019 - 12:01
24h du Mans, H+21 : Avec un tour (...)

En tête de la course, très peu d’évènements sont à signaler en ce dimanche matin. La numéro 7 demeure globalement plus véloce que la 8, à hauteur d’une seconde au tour environ. L’écart entre les deux Japonaises s’accroît ainsi, jusqu’à dépasser les deux minutes.

Fernando Alonso, apparemment plus détendu que résigné, apporte le café à ses camarades de jeu dans le stand Toyota. A 12h10, l’Espagnol succède justement à Seb Buemi dans la numéro 8. Va-t-il accepter les consignes de Pascal Vasselon, et adopter un rythme raisonnable… ou tout faire pour réduire l’écart sur la voiture-sœur ?

« Nous allons moins vite, on va essayer simplement de finir le mieux possible sans prendre aucun risque » confie Buemi, de retour aux stands. Cela semble se confirmer : la numéro 8 va jouer la sécurité pour assurer le titre mondial… et tant pis pour le spectacle.

A midi, l’écart entre les deux Toyota est même d’un tour. Fernando Alonso s’est plié aux consignes, et adopte un rythme relativement lent de 3’23. Les Toyota verrouillent les positions. Sauf incident technique, le sort de la course paraît joué : les 24 Heures du Mans à la numéro 7, le titre WEC à la numéro 8.

Derrière les Toyota, la Rebellion numéro 3, qui avait déjà connu deux contretemps majeurs au petit matin, joue toujours de malchance. Dans les Hunaudières, Nathanaël Berthon ne dépasse pas les 150 km/h. Une crevaison ? Non, cela semble malheureusement bien plus grave pour la numéro 3 qui doit rentrer dans son box et y rester un quart d’heure. La Rebellion numéro 1 conduite par André Lotterer, qui avait tant peiné en début de course, repasse 4e. La roue a tourné. Dans les stands, Nathanaël Berton a du mal à masquer sa déception : en rythme pur, cette Rebellion valait une 3e place, mais les circonstances de course en ont décidé autrement. C’est la SMP numéro 11 qui se dirige vers la 3e place.

Top 5 LMP1 :

1. Toyota TS050 n°7 – 333 tours
2. Toyota TS050 n°8 + 1 tour
3. SMP Racing BR1 n°11 + 6 tours
4. Rebellion R13 n°1 + 3 tours
5. Rebellion R13 n°3 + 5 tours

En LMP2, peu après 9h, coup de théâtre et coup dur pour la G-Drive, qui faisait la course en tête ! La monoplace orange est arrêtée aux stands et démontée, sans doute pour une défaillance de connexion électrique. Le problème semble très sérieux… et c’est bien sûr l’Alpine qui en profite pour reprendre la tête. La G-Drive aura perdu 5 tours dans les stands, et repart seulement en 7e place après avoir mené la majorité de l’épreuve. Les mécanos ne cachent pas leur agacement…

A midi, tout va bien chez Alpine : Nicolas Lapierre peut tranquillement gérer une avance d’un bon tour sur la Jackie Chan numéro 38… Attention, car la moindre erreur ferait basculer le titre LMP2 en direction de l’équipage de Gabriel Aubry !

Plus bas dans le classement, l’United Autosport numéro 32 perd spectaculairement son capot en pleine ligne droite. Le full-course-yellow permet aux commissaires d’enlever l’encombrante pièce du milieu de la piste… A 11h22, Nyck de Vries, sur la Racing Team Nederland, à Indianapolis, manque un freinage mais pas le mur de pneus (en raison d’une défaillance de suspension selon lui). Une voiture de sécurité entre en piste en conséquence.

En GTE Pro, cette voiture de sécurité de sécurité provoquée par le Néerlandais, a rebattu les cartes… en faveur de l’AF Corse de tête. Pire, la Corvette emmenée par Jan Magnussen, 2e de la catégorie, doit rentrer aux stands après une sortie de piste dans les Porsche : Magnussen a pris des risques pour rattraper son retard, il l’a payé au prix fort.

En GT AM, la Ford GT du team Keating continue d’emmener la meute, avec un tour d’avance sur la Porsche 911 numéro 56 du Team Project.

Retrouvez le prochain point sur les 24 heures du Mans à 15h, pour l’arrivée de la course, et nous ne manquerons pas de vous tenir informés avant si un événement inattendu se produit.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less