24h du Mans, H+15 : Toyota reste imperturbable après la nuit mancelle

Toujours un écart minime entre les deux voitures

Recherche

Par Olivier Ferret

12 juin 2022 - 07:09
24h du Mans, H+15 : Toyota reste (...)

Les 24 Heures du Mans en ont terminé avec la nuit avec une fiabilité des voitures et des pilotes toujours impressionnante puisque, à 7h du matin, 58 des 62 équipages sont encore en course.

En tête, dans la catégorie Hypercar, Toyota reste solide leader, sans problème ou presque puisqu’il faut gérer deux équipages qui évoluent à quelques secondes l’un de l’autre depuis le début de l’épreuve.

Après 3h du matin, Kamui Kobayashi était à la poursuite de son coéquipier Ryo Hirakawa pour la tête du classement général. Un relais nocturne fulgurant pour Kobayashi et un arrêt au stand lent pour la Toyota GR010 hybride n°7 devant lui ont réduit l’avance d’Hirakawa à moins de cinq secondes à la fin de la 13e heure de course.

Du côté de la n°8, une fois le changement d’équipage fait, Sébastien Buemi tentait la remontée mais une slow zone mal placée pour lui l’a relégué à 30 secondes. A 7h du matin, le Suisse était remonté à une grosse dizaine de secondes. Tout reste donc à jouer entre les deux Toyota, la 7 menant devant la 8 au petit matin.

La Glickenhaus Racing pilotée par Franck Mailleux puis pas Richard Westbrook, à près de 4 tours, alors que la Glickenhaus n°708 pilotée par Pipo Derani puis Olivier Pla remonte au fur et à mesure le peloton LMP2 au classement général. Elle est 9e. Même chose du côté de l’Alpine qui tourne comme une horloge après ses problèmes hier soir et est maintenant 17e.

JOTA domine toujours le LMP2

La catégorie LMP2 promettait une bataille intense mais jusqu’à présent, elle a été dominée par la JOTA n°38 pilotée par Roberto Gonzalez, Antonio Felix da Costa et Will Stevens, qui est quatrième au général.

A 4h du matin, Da Costa était au volant et détenait près de trois minutes d’avance ; lui et Stevens ont effectué des relais longs dans la nuit, ce qui signifie que le jour venu, Gonzalez devra remplir son temps de conduite dans la 2e moitié de la course.

La ORECA n°9 du Prema Orlen Team occupe actuellement la deuxième place. WRT a maintenu son ORECA n°31 en troisième position dans la nuit grâce à l’Indonésien Sean Gelael et ce malgré un accrochage lors de la dernière heure écoulée avec l’Oreca Vector Sport n°10 de Sébastien Bourdais.

A noter dans la 13e heure que la Ligier JSP217-Gibson n°27 a eu un moment effrayant lorsque la roue avant gauche s’est détachée alors que Steven Palette prenait le virage de Mulsanne. Palette a pu retourner aux stands, où il est resté 15 minutes dans le garage.

Corvette prend la tête du GTE Pro

Le seul challenger restant de Corvette Racing pour la victoire dans la catégorie GTE Pro a pris la tête de sa catégorie.

La fenêtre d’opportunité s’est ouverte lorsque la Porsche 911 RSR n°92 a dû subir une intervention d’urgence rapide pour changer les quatre freins. Michael Christensen est arrivé troisième, juste derrière la Chevrolet Corvette C8.R n°64 de Tommy Milner, qui poursuivait désormais la Ferrari 488 GTE Evo AF Corse n°51 d’Alessandro Pier Guidi devant lui.

La Ferrari et la Corvette ont couru ensemble pendant plusieurs tours, et la Porsche n’était qu’à une seconde derrière elles. Milner a pris la tête de la classe à Pier Guidi sur la piste après la ligne droite de Mulsanne et en passant devant dans la première chicane. Quelques instants plus tard, les cœurs se sont arrêtés dans le garage Porsche lorsque Christensen a fait un bref voyage à travers le gravier, ce qui l’a momentanément sorti du combat. Tout reste à jouer dans cette catégorie puisque six voitures se tiennent en 1 tour ou presque !

Aston Martin prend la tête en GTE Am

Jusqu’à présent, les équipes clientes Porsche ont dominé les débats dans la catégorie GTE Am, mais l’Aston Martin Vantage AMR n°33 TF Sport de Ben Keating, Henrique Chaves et Marco Sorensen a pris la tête à mi-distance. Chaves était au volant, après avoir dépassé la Porsche n°79 du WeatherTech Racing de Cooper MacNeil avant 4h du matin.

Depuis le GTE Am continue d’être mené par l’Aston n°33, qui s’approche toutefois d’un arrêt au stand au début de la prochaine heure. Keating devance son compatriote Thomas Merrill dans la Porsche n°79 de WeatherTech Racing de plus de 20 secondes, la Porsche n°99 Hardpoint Motorsport d’Alessio Picariello étant troisième. Pendant ce temps, la Ferrari n°59 Inception Racing a abandonné en raison d’une panne de transmission.

Rendez-vous juste après 10h00 du matin pour le résumé des trois prochaines heures de course sur Nextgen-Auto.com, ou avant si les évènements en piste le justifient !

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos