24h du Mans 2022, H+21 : Toyota en gestion à 3 heures de l’arrivée

La lutte entre Ferrari et Porsche a été passionnante en GTE Pro

Recherche

Par Paul Gombeaud

12 juin 2022 - 13:05
24h du Mans 2022, H+21 : Toyota en (...)

Plus que trois heures : c’est le temps qu’il reste avant que ne s’achève la 90e édition des 24h du Mans !

Pas de changement en tête du général et de la catégorie Hypercar, où la Toyota n°8 de Sébastien Buemi gère son avance sur la n°7 de Mike Conway, qui s’était arrêtée en bord de piste durant quelques instants plus tôt dans la matinée. Si la mécanique tient, le doublé ne devrait plus échapper aux Japonais, bien partis pour s’imposer pour la cinquième fois consécutive dans la Sarthe.

Le podium reste inchangé puisque la Glickenhaus n°709 de Richard Westbrook occupe toujours la troisième place, à 4 tours des leaders et 5 tours devant l’autre Glickenhaus, la n°708, qui a poursuivi sa remontée dans le peloton après l’erreur d’Olivier Pla cette nuit et qui a désormais dépassé presque toutes les LMP2. Alpine accuse un retard très important et reste engluée dans le peloton des LMP2.

Abandon pour les vainqueurs sortants en LMP2

La Jota n°38 pilotée par Roberto Gonzalez reste solidement installée en tête des prototypes de la catégorie LMP2, même si l’apparition de la voiture de sécurité peu avant 11h00 lui a fait perdre de précieuses secondes, puisque la voie des stands était fermée. Elle compte malgré tout une belle avance sur la deuxième place qui se joue toujours entre la Prema Orlen n°9 de Lorenzo Colombo et l’autre Jota, la n°28 pilotée par Jonathan Aberdein.

Coup dur pour l’équipage de la WRT n°31, qui partait en pole position, peu avant 11h00 : Robin Frijns perdait le contrôle de son Oreca juste après Indianapolis, alors qu’il occupait la sixième position dans la catégorie. Et les vainqueurs sortants ont dû abandonner alors qu’ils étaient bien remontés après un stop and go en début d’épreuve, quelle déception !

Notons que cet incident a entraîné la première voiture de sécurité de l’épreuve, après presque 17 heures de course.

Nous avons également vécu un moment très émouvant de ces 24h du Mans 2022 lorsque François Perrodo, le pilote de l’AF Corse n°83 qui a été bien malgré lui responsable de l’abandon de la Corvette n°64, est allé s’excuser auprès des membres de l’équipe américaine.

Voici ce qu’il avait à dire au sujet de cet incident au micro du diffuseur : "J’ai commis des erreurs, mais aucune comme celle-ci. Je n’ai pas les mots. J’ai ruiné leur weekend. C’était une erreur stupide et je suis dévasté."

Grosse bataille entre Ferrari et Porsche en GTE Pro

La catégorie GT Pro est celle qui nous aura le plus tenus en haleine ces dernières heures. Les Corvette ne sont peut-être plus en course depuis leurs malheureux abandons, mais la lutte fait rage entre Porsche et Ferrari !

Peu après 11h00, nous avons eu doit à une très belle passe d’arme de plusieurs minutes entre la Ferrari n°51 et la Porsche n°91 pour la tête de la catégorie. Le Français Frédéric Makowiecki mettait la pression sur Alessandro Pier Guidi durant de nombreux tours, mais l’Italien tenait le coup jusqu’aux ravitaillements !

Malheureusement pour Ferrari, la n°51 revenait au garage quelques tours plus tard, à cause d’une crevaison lente à l’arrière gauche, et laissait donc la Porsche n°91 désormais pilotée par Gianmaria Bruni prendre les commandes à un peu plus de 4 heures de l’arrivée.

C’est l’AF Corse n°52 qui occupe pour le moment la troisième place provisoire à trois heures de l’arrivée, à un tour des leaders. Elle possède elle-même un tour d’avance sur la Porsche n°92, qui avait crevé plus tôt dans la course. L’équipe Riley Motorsports (Ferrari n°74) ferme la marche, mais elle n’est pas loin de la Porsche.

Aston Martin y va tout droit en GTE Am

Pas de changement en GTE Am : l’Aston Martin n°33 de l’équipe TF Sport occupe toujours la tête, avec trois minutes d’avance sur le reste de la concurrence. Sauf incident mécanique, c’est donc bien engagé pour cet équipage, composé de Ben Keating, de Henrique Chaves et de Marco Sorensen.

La Porsche n°79 du Weathertech Racing conserve la deuxième place, et compte une minute d’avance sur une autre Porsche, la n°77 de l’équipe Dempsey-Proton Racing. La meilleure des Ferrari, la n°54 d’AF Corse, évolue toujours à la sixième place de la catégorie.

Revivez le moment où les vainqueurs sortants ont tout perdu en LMP2 :

La jolie passe d’arme entre Porsche et Ferrari en GTE Pro :

Rendez-vous juste après 16h00 pour le résumé et le résultat final des 24h du Mans 2022 sur Nextgen-Auto.com, ou avant si les évènements en piste le justifient !

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos