Motorsport

24H du Mans 2021, 6e heure : Les Toyota contrôlent la course

Retour sur le premier quart de la mythique épreuve

Recherche

Par Emmanuel Touzot

21 août 2021 - 22:00
24H du Mans 2021, 6e heure : Les (...)

Les 24 Heures du Mans 2021 ont débuté à 16 heures ce samedi. Le double tour d’horloge met en scène pour la première fois les prototypes Hypercar sur le Circuit des 24 Heures, et c’est le début d’une transition vers de futures éditions dans lesquelles de nombreux constructeurs viendront s’ajouter.

C’est Toyota qui monopolisait la première ligne de la grille avec ses GR010, l’équipage de la 7 ayant signé la pole position grâce à Kamui Kobayashi devant la 8. L’Alpine numéro 36 était en deuxième ligne devant les deux Glickenhaus.

Résumé de la 1ère heure

Une averse s’est abattue sur le circuit à quelques dizaines de minutes du départ, contraignant le peloton à effectuer trois tours de formation. Le départ officiel de la course a été donné après le premier.

Il restait 23h47 de course quand le départ effectif des 24 Heures du Mans 2021 a été donné. La Toyota numéro 7 a pris le meilleur envol et a négocié la première chicane en tête, tandis que la 8 résistait à l’Alpine à l’approche de ce virage.

Elle a finalement été harponnée par la Glickenhaus numéro 708 pilotée par Olivier Pla. Ce dernier a subi des dégâts sur la partie avant de sa voiture mais a pu continuer. Sébastien Buemi a eu un problème et est reparti 61e et dernier.

Avec le couteau entre les dents, le Suisse a remonté l’intégralité du peloton en 50 minutes, pointant sur le podium lorsque la première heure s’est terminée.

Les déboires des Hypercar et LMP1, avec plusieurs sorties pour les Glickenhaus et l’Alpine, ont fait le bonheur du prototype de JOTA, qui pointait en deuxième place au général au terme de cette première heure.

En GTE Pro, Corvette menait avec ses deux voitures devant Ferrari, alors que la première heure a été difficile pour Porsche, avec notamment une sortie pour Kevin Estre. La Ferrari 488 GTE d’AF Corse pilotée par Nicklas Nielsen menait quant à elle le GTE Am.

Résumé de la 2e heure

La deuxième heure de la course a vu le soleil revenir en force sur le circuit, et la piste a très rapidement séché. Les voitures avaient déjà chaussé les pneus slicks, mais c’est durant cette heure que l’ensemble du tracé est redevenu sec.

La Toyota numéro 8 a continué sa remontée, et a fondu inévitablement sur l’Alpine A480. Au terme de la deuxième heure, Les Toyota 7 et 8 menaient devant l’Alpine. Pour les Glickenhaus, les relais s’avéraient difficiles et les deux voitures étaient neuvième et 14e.

En LMP2, c’était toujours JOTA qui menait avec Antonio Felix da Costa, devant la G-Drive numéro 26 pilotée par Nyck de Vries. Giedo Van der Garde était troisième de la catégorie à ce moment de la course.

En GTE Pro, la Corvette numéro 64 pilotée par Tommy Milner avait mené avant de s’effondrer à cause des pneus. AF Corse occupait désormais la tête de la catégorie avec les 51 et 52 pilotées respectivement par Daniel Serra et Miguel Molina. L’équipe était aussi en tête en GTE Am avec la 83.

Résumé de la 3e heure

Toyota a joué la prudence avec ses deux voitures en les faisant s’arrêter plus tôt que prévu par peur de crevaisons lentes. La numéro 7 menait toujours, cette fois avec Kobayashi, devant la 8 de Buemi qui s’est fait peur avec la Graff Oreca numéro 39 dans ce relais.

L’Alpine A480 pointait à plus de deux minutes, pilotée par André Negrao. Mais c’est en LMP2 qu’a eu lieu le plus gros rebondissement de cette troisième heure avec la sortie de piste de la JOTA pilotée par Anthony Davidson, qui menait la catégorie et était quatrième au général.

Il a laissé la tête de la catégorie à la G-Drive numéro 26 et plongé à la 19e position de sa catégorie. En GTE Pro, AF Corse occupait toujours les deux premières places, et en GTE Am, Aston Martin était en tête avec la numéro 33 du TF SPort Vantage.

Résumé de la 4e heure

Lors de cette quatrième heure, les Toyota se sont rapprochées et Kobayashi n’avait plus que huit secondes d’avance sur Brendon Hartley. L’Alpine a stabilisé son retard à deux minutes.

En LMP2, JOTA a repris la tête, cette fois avec la 28, devant la G-Drive numéro 26. En GTE Pro, la Ferrari AF Corse numéro 51 était toujours en tête avec Alessandro Pier Guidi devant la 52.

En GTE Am, l’Aston Martin numéro 33 pilotée par Ben Keating menait toujours, mais c’est la sortie de piste à haute vitesse de l’Aston Martin n°98 qui a marqué cette heure de course. Marcos Gomes allait bien mais la voiture était détruite.

Résumé de la 5e heure

Toyota a continué à gérer la course mais l’écart entre les deux GR010 est remonté à près de deux minutes après que la 8 a dû faire un arrêt au stand imprévu, à la suite d’une suspicion de crevaison. L’Alpine pointait à une minute de la deuxième Toyota.

En LMP2, Stoffel Vandoorne était désormais au volant de la JOTA numéro 28 de tête, et résistait à la United Autosports numéro 23 de Wayne Boyd. Finalement, ce dernier a perdu du temps dans le trafic et c’est la 26 qui s’est retrouvée à menacer Vandoorne.

En GTE Pro, Corvette a effectué une belle remontée en se décalant stratégiquement, et la 63 de Jordan Taylor était revenue au niveau des Ferrari AF Corse. En GTE Am, TF et AF Corse se disputaient toujours la tête, l’Aston Martin devançant encore la Ferrari.

Résumé de la 6e heure

La fin de ce premier quart de course a été marquée par un retour inattendu de la pluie, qui a créé le chaos dans le peloton des 24 Heures du Mans.

Plusieurs incidents ont eu lieu mais n’ont pas perturbé les Toyota de tête, Jose Maria Lopez devançant Hartley. Une minute et demie séparait les deux prototypes japonais, et l’Alpine pointe désormais à un tour des deux.

La Glickenhaus numéro 708 pilotée par Pipo Derani est quatrième au général devant le prototype Panis Racing, premier LMP2. Le podium provisoire du LMP2 est occupé par les deux WRT de Louis Delétraz et Ferdinand Habsburg.

Un accrochage impliquant deux prototypes du United Autosports a eu lieu lors de l’averse, tandis que Sophia Floersch a été envoyée en tête-à-queue par Franco Colapinto. La pilote de l’équipe Richard Mille a ensuite été percutée par la Ligier numéro 74 du Racing Team India Eurasia.

La numéro 32 du Uniteed Autosports et le prototype à l’équipage 100% féminin de Richard Mille Racing Team ont vu leur course s’arrêter là. A noter que les cinq Hypercar/LMP1 sont encore en course, la Glickenhaus numéro 709 pointant dixième.

En GTE Pro, les Ferrari d’AF Corse ont repris plus d’une minute d’avance sur la Corvette 63. En GTE Am, l’AF Corse numéro 83 mène devant l’Aston Martin numéro 33.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less