Motorsport

24H du Mans 2021, 15e heure : Bataille serrée entre les Toyota

Le Team WRT prend ses aises en LMP2

Recherche

Par Olivier Ferret

22 août 2021 - 07:00
24H du Mans 2021, 15e heure : (...)

C’en est maintenant terminé de la nuit des 24 Heures du Mans 2021 et les choses ont été un peu plus calmes entre 4h et 7h ce matin. Et pour le suspense, bonne nouvelle : tout est encore possible pour la victoire au général entre les deux Toyota en Hypercar, mais aussi dans les trois autres catégories !

Résumé de la 13e heure :

Il est 5 heures du matin, une autre heure s’est écoulée aux 24 Heures du Mans et celle-ci a donné à Toyota leur plus grande frayeur jusqu’à présent avec la GR010 n°7 allant tout droit à Indianapolis et restait immobile à la sortie du virage. Serait-ce la première fissure dans l’armure des Hypercars ? Les mécaniciens de Toyota ont attrapé leurs gants, mais Kamui Kobayashi a remis la voiture en marche et est resté sur la piste.

Les rediffusions ont rapidement révélé que l’incident était dû à un blocage des roues au freinage de Kobayashi et il a choisi la solution la plus sûre plutôt que d’essayer de prendre le virage. La Toyota n°7 a perdu 20 secondes à la suite de l’incident, suffisamment pour que la Toyota n°8 prenne la tête de la course lors du cycle d’arrêt aux stands suivant. L’Alpine n°36 reste 3e.

En LMP2, la lutte continue entre les deux voitures du Team WRT. Yifei est remonté et a dépassé Charles Milesi dans la n°31. Yifei était, en moyenne, 1,5 seconde par tour plus rapide que Milesi. Comme les deux Toyota, les WRT n°41 et n°31 étaient à moins d’une seconde l’une de l’autre en fin d’heure.

Il y a eu un contact entre la ORECA G-Drive n°26 et la ORECA n°49 High-Class Racing après que Roman Rusinov a heurté Jan Magnussen à l’arrière en entrant dans Arnage. Magnussen s’est remis en route avant de heurter le mur au bout des Esses de la forêt. Ce contact a provoqué une fuite d’huile de la voiture, coupé un pneu et endommagé la direction alors que Magnussen retournait aux stands au ralenti.

Alors que la Corvette n°63 reste en lice pour la victoire en GTE Pro, l’autre était conduite dans le garage. Nicky Catsburg est passé en deuxième position après avoir dépassé la Ferrari de Sam Bird. La Corvette n°64, quant à elle, a passé une grande partie de l’heure dans le garage avec des problèmes d’embrayage. Malgré les efforts de Catsburg, c’est toujours la Ferrari n°51 en tête en GTE Pro.

La Ferrari n°83 est toujours en tête en GTE Am devant l’Aston Martin n°33 et la Ferrari n°80.

Résumé de la 14e heure :

S’il s’agissait d’une course au Mans traditionnelle, à 6h du matin, nous serions confrontés aux débuts du lever du soleil. Cependant, les 24 Heures du Mans en août signifient que les équipes poursuivent encore un peu plus dans l’obscurité.

La Toyota n°7 est revenue en tête de la course après que Kamui Kobayashi a dépassé Brendon Hartley dans la Toyota n°8. Le dépassement n’a pas été difficile, la stratégie étant décalée et les pilotes savent ce qu’ils doivent faire avec une avance de trois tours sur leur concurrent le plus proche, qui est actuellement l’Alpine n°36.

Derrière, la liste des problèmes s’allonge ! Une panne d’alternateur a fait conduit l’ORECA n°22 de United Autosports au garage où elle se trouve pendant que l’équipage continue de remplacer la pièce défectueuse. L’ORECA n°65 du Panis Racing se hisse à la troisième place. Le Team WRT peut également respirer un peu plus : son avance avec ses deux voitures sur le plateau LMP2 approche désormais un tour complet.

La Ferrari n°52, qui était deuxième en GTE Pro, a également rencontré des problèmes mécaniques suite à une défaillance de la suspension arrière gauche qui les a poussées au garage. La voiture était encore en travaux dans les stands à la fin de l’heure. La Risi Competizione n°82 a aussi dû passer 20 minutes au garage pour un problème non identifié.

Un autre concurrent de GTE Am a également rencontré des problèmes, cette fois c’est la Ferrari n°71 qui a quitté son stand sans que le pneu avant gauche soit correctement fixé à la voiture. La roue s’est détachée juste au moment où la voiture sortait des stands, laissant Ben Barnicoat parcourir toute la longueur de la piste sur trois roues – un tour qui a duré 16 minutes !

Résumé de la 15e heure :

Les 24 Heures du Mans 2021 retrouvent le soleil. Cette 15e heure, entre 6h et 7h du matin, a été stable sans nouveaux drames pour les concurrents.

Actuellement en tête, la Toyota GR010 n°7 même de quelques secondes devant la Toyota n°8 reste deuxième. La catégorie Hypercar a été la surprise de la course, sans problème mécanique majeur pour les Toyota comme les Glickenhaus. La n°708 revient d’ailleurs clairement dans la course au podium contre l’Alpine n°36, qui s’échangent la troisième place au classement général depuis quelques heures alors que leurs relais s’entremêlent.

En LMP2, la n°31 du Team WRT devance toujours la n°41 du même team. Depuis que la ORECA n°22 United Autosports a rencontré des problèmes d’alternateur, le Team WRT a été peu menacé par le reste du peloton. La Jota n°28 passe troisième dans cette heure.

Les réparations de la suspension de la Ferrari n°52 sont terminées, mais AF Corse, comme Corvette, n’a plus qu’une voiture pour jouer la gagne. Pour l’instant, c’est la Ferrari n°51 qui mène devant la Corvette n°63 tandis que la paire de Porsche 911 RSR espère trouver un meilleur rythme en plein jour.

En GTE Am, comme toute la nuit, le peloton est contrôlé par la Ferrari n°83. Ben Keating est 2e dans l’Aston Martin n°33, poursuivi de près par Callum Illot dans la Ferrari Iron Lynx n°80.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less