Motorsport

24h du Mans : Peugeot s’échappe après 7h de course

L’équipe française a toujours ses trois voitres en tête

Recherche

Par Franck D.

12 juin 2010 - 22:22
24h du Mans : Peugeot s’échappe après (...)

Sept heures de course se sont écoulées et la Peugeot 908 HDi FAP n°1, de Marc Gené, Anthony Davidson et Alexander Wurz, est installée en tête devant la n°2, emmenée par Nicolas Minassian, Franck Montagny et Stéphane Sarrazin. L’écart entre les deux voitures du Team Peugeot Total s’est creusé avec la sortie d’un deuxième Safety Car, causé par l’abandon sur la piste de l’Aston Martin n°92 du GT2. Troisième, la Peugeot du Team Oreca est également dans le bon tempo.

Les deux Audi n°8 et n°9 suivent maintenant de loin les Peugeot qui s’échappent, devant l’Aston 007 qui doit compter sur le retour rapide de l’Audi n°7 derrière elle, après sa touchette dans les pneus un peu plus tôt dans la soirée.

Le chassé-croisé en tête entre la n°2, pilotée par Anthony Davidson et la n°1, emmenée par Stéphane Sarrazin se fait au rythme des ravitaillements. Les deux pilotes enchaînent des relais de 13 tours et comme leurs prédécesseurs, ils effectuent chacun un triple relais. À 19h43, Anthony Davidson passe le volant de la Peugeot n°1 à Alexander Wurz avec environ cinq secondes d’avance sur la Peugeot n°2. Les deux Peugeot 908 HDi FAP ont alors bouclé plus de mille kilomètres, en moins de cinq heures de course. Alexander Wurz, sur la n°1, glane quelques secondes sur Nicolas Minassian, à bord de la n°2. Les deux Peugeot 908 HDi FAP sont séparées l’une de l’autre par une vingtaine de secondes à 20h50. Mais la deuxième sortie de la voiture de sécurité fait grandir cet écart. À 21h00, la n°1 dispose de plus de deux minutes d’avance sur la n°2.

"C’est mon premier triple relais avec la Peugeot 908 HDi FAP au Mans, mais j’ai déjà fait des triples relais avec cette voiture aux 12H de Sebring. La bataille avec Stéphane a été intéressante. Tout se joue dans le trafic. J’étais à l’aise dans la voiture. Pour l’instant, tout est sous contrôle" commente Davidson.

"Tout se passe bien. La voiture se comporte comme aux essais et nous parvenons à distancer les adversaires de Peugeot. Il faut être prudent et ne pas trop en faire. C’est très serré entre la numéro 1 et nous, les ravitaillements font bouger les choses, mais pour l’instant nous faisons notre course sans nous occuper des autres" ajoute Sarrazin.

A noter une sortie de piste sous le safety car de l’Audi LMP1 n°14 du Team Kolles, Manuel Rodrigues endommageant l’avant de la voiture dans une barrière.

En LMP2, Strakka continue à mener malgré une sortie dans les graviers. Werner était bien remonté sur son Highcroft mais il a dû faire un arrêt imprévu à cause d’une crevaison lente.

La plus belle bataille c’est en GT2 : Pierre Kaffer dans la Ferrari de Risi n°82 et Emmanuel dans la Chevrolet Corvette n°64 bataillent roue dans roue pour la tête ! La Ferrari a pris le large à la faveur d’un arrêt ravitaillement.

En GT1, la Ford GT n°60 dispose de plusieurs tours d’avance sur la Corvette n°72 de Policand. L’abandon de la Ford GT n°61 des trois filles est confirmé, c’est un moteur cassé qui a provoqué l’incendie de leur voiture. L’Aston Martin DBR9 a perdu 13 tours au stand à cause d’un cardan cassé.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less