Motorsport

24h du Mans : AIM Team ORECA Matmut dans la lignée de 2009

L’expérience sera un atout majeur

Recherche

Par Franck D.

2 juin 2010 - 17:59
24h du Mans : AIM Team ORECA Matmut (...)

Douze mois après sa première apparition dans la Sarthe, la ORECA 01 revient sur un terrain qui lui avait bien réussi : aux mains du trio Panis/ Lapierre/Ayari, elle s’était classée cinquième, au milieu des grands constructeurs. Depuis, le prototype conçu dans les ateliers de Signes a parcouru un sacré chemin : deux poles en Le Mans Series, une victoire à Silverstone, une cinquième position au Petit Le Mans ou encore deux podiums en Asian Le Mans Series. Toujours motorisée par AIM, mais désormais chaussée de pneus Dunlop, elle sera confiée à Soheil Ayari, Didier André et Andy Meyrick.

Le AIM Team ORECA MATMUT abordera les 24 Heures du Mans 2010 en suivant un objectif clair : rééditer la performance réalisée il y a un an. « Il faut garder en tête ce que nous avons fait en 2009 » confirme Hugues de Chaunac. « Les consignes sont simples : être parfaitement fiable et ne pas commettre la moindre faute. En conséquence, l’objectif de la
ORECA 01 sera de terminer premier parmi les prototypes à moteur Essence. »

Pour atteindre ce but, le AIM Team ORECA Matmut pourra s’appuyer sur un package aéro
connu, comme le souligne David Floury : « L’an dernier, nous avions reçu le nouveau kit-aéro à Spa et nous avions effectué très peu d’essais avant Le Mans. Depuis, nous avons bien progressé, notamment dans la compréhension de la voiture. Nous arrivons à exploiter davantage son potentiel. Désormais, nous connaissons parfaitement l’auto et nous avons une base de travail solide. Nous avons pour nous l’expérience de la saison passée : c’est une bonne chose pour une épreuve comme Le Mans. » L’équipe connaît la recette pour obtenir un bon résultat dans la Sarthe, et tentera donc de l’appliquer à la lettre. « Nous miserons sur la sagesse » poursuit le Directeur Technique. « Ce n’est pas sur un tour que nous ferons la différence. Nous savons que ce sera difficile de finir dans le Top 5. En Essence, la concurrence sera rude … mais nous avons des arguments à faire valoir ! »

Après les 8 Heures du Castellet en guise de course de préparation, avec le 5e rang à la clé, le AIM Team ORECA Matmut mettra à profit les essais libres et les qualifications pour aborder les 24 Heures dans les meilleures conditions. « Nous avons des nouveaux pneus et,
malheureusement, les essais hivernaux ont été perturbés par la météo »
précise David Floury. « Après des tests récents au Paul Ricard HTTT, nous travaillerons de nouveau sur ce point durant la semaine. Les séances vont nous permettre de continuer à investiguer le potentiel des gommes. Nous donneront aussi du temps de roulage aux pilotes. »

Les essais débuteront le mercredi 9 juin après le traditionnel Pesage dans le centre-ville du
Mans.

Soheil Ayari : « Un package qui a fière allure… »

Soheil, comment te sens-tu à quelques jours des 24 Heures du Mans ?

« Très bien ! Nous avons un package qui a fière allure. Nous avons une excellente voiture, une équipe expérimentée qui connaît l’auto sur le bout des doigts et un équipage homogène. Tous les éléments sont en place pour faire une belle prestation. »

Le AIM Team ORECA-Matmut a terminé sa préparation par une séance d’essais au
Castellet. Comment s’est-elle passée ?

« Cette session a été très enrichissante. Nous avons fait des essais pneumatiques avec Dunlop et avons trouvé des choses intéressantes au cours de ce développement ; notamment pour ce qui est du grip à l’avant. Nous avons accumulé les tours et bien travaillé. Le potentiel est là. Et comme j’adore participer à ce type d’essais, je me suis régalé ! »

Comment juges-tu l’évolution de la ORECA 01 depuis douze mois ?

« La voiture n’a plus rien à voir avec celle que j’ai eu l’occasion de piloter aux 24 Heures du
Mans 2009. Elle a sensiblement évolué depuis juin dernier, que ce soit au niveau aéro ou par
rapport à son utilisation des gommes. Je pense aussi que l’équipe l’a connaît bien mieux. La
voiture est à la fois performante et très agréable à piloter. C’est ce qu’il faut pour Le Mans ! »

La cinquième place décrochée en 2009 est-elle envisageable cette année ?

« Sur le papier, je serai tenté de dire non. Mais dans les faits, c’est autre chose ! Il faut se
rappeler que nous avions effectué une course parfaite l’an dernier. Je crois que l’on n’imagine
pas le travail fourni. La volonté est la même en 2010 : jouer sur la constance et être à la lutte
avec Aston Martin qui est l’auto à battre pour nous. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less