Zhou se voit chez Alfa Romeo F1 en 2023 et espère disputer le GP de Chine

Domenicali garde un œil attentif sur la situation du pays

Recherche

Par Paul Gombeaud

31 août 2022 - 15:32
Zhou se voit chez Alfa Romeo F1 en (...)

Si Guanyu Zhou n’a pas encore signé de contrat en F1 pour la saison prochaine, tout porte à croire qu’il sera prolongé par Alfa Romeo tant Frédéric Vasseur semble satisfait des prestations de l’unique débutant de la saison.

Zhou affiche d’ailleurs sa confiance et se voit poursuivre aux côtés de Valtteri Bottas en 2023. Continuer dans la discipline lui offrirait également l’incroyable opportunité de disputer le Grand Prix de Chine, son épreuve à domicile, qui est pressenti pour faire son retour au calendrier l’année prochaine.

"Il n’y a encore rien de fait, mais nous attendons la confirmation," a déclaré Zhou, actuellement 17e du championnat avec 5 points marqués.

"Nous avons bien sûr commencé à en discuter, tant du côté de l’équipe que du mien. Ils sont satisfaits du travail que j’ai réalisé jusqu’ici, notamment suite au weekend difficile de Silverstone dont je suis revenu en forme. Je suis heureux d’évoluer dans ce groupe et je m’entends bien avec Fred et Valtteri. Ca ne devrait donc poser aucun problème pour l’année prochaine, à condition de rester concentré sur la saison en cours."

"Le Grand Prix de Chine sera probablement de retour l’année prochaine. J’ai la sensation qu’il aura lieu. Ca n’a pas encore été confirmé mais ils font en sorte que ça se produise, et tout semble assez positif vis-à-vis des restrictions liées au Covid, il devrait donc y avoir une grande opportunité."

Domenicali et la F1 "surveillent la situation en Chine"

Il y a quelques jours, il avait été demandé à Stefano Domenicali, le PDG de la F1, si la discipline considérait réellement un retour en Chine alors que le pays n’a jamais condamné l’invasion de l’Ukraine par la Russie, en plus de nous toujours pas respecter l’intégralité des droits de l’homme.

"Comme nous l’avons toujours dit, la ligne politique du sport est très fine," a déclaré le dirigeant italien. "Nous devons toujours nous montrer prudents. Pour nous, l’important est de mettre en avant d’autres valeurs positives. Et c’est ce qui arrive. Nous nous rendons dans des pays qui mettent, selon nous, les bonnes choses en avant."

"Si cela ne se produisait pas, nous déciderions bien sûr de nous en aller. En ce moment, je pense que la situation en Chine doit être suivie pour plusieurs raisons. Nous avons la situation liée au Covid-19, qui reste indéterminée, et je pense que toutes les grandes ligues sportives attendent de voir ce qui se passe à ce niveau là."

"Nous pensons que nous aurons une vue plus claire de la situation d’ici la fin de l’année. Il y aura un grand évènement politique là-bas à la fin du mois d’Octobre," poursuit Domenicali, qui fait là référence au Congrès National du Peuple du Parti Communiste de Chine, qui se déroule tous les cinq ans.

"Et bien sûr, de notre côté, le premier point à comprendre sera la régulation liée au Covid là-bas. Nous verrons ensuite comment la situation évolue. Je ne veux tirer aucune conclusion pour le moment. Comme toujours, nous surveillons la situation dans ces pays et je pense que jusqu’ici, notre feuille de route a toujours été approuvée par des faits."

F1 - FOM - Liberty Media

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos