Zhou s’interroge lui aussi sur les limites de piste en F1

Une double peine ?

Recherche

Par Alexandre C.

17 juillet 2022 - 15:13
Zhou s'interroge lui aussi sur (...)

C’était le festival des limites de piste au Red Bull Ring : en course, pas moins de 43 infractions pour franchissement des limites de piste ont été relevées par les commissaires.

Et quatre pilotes, Guanyu Zhou, Lando Norris, Pierre Gasly et Sebastian Vettel, ont même reçu 5 secondes de pénalité pour avoir fait plus de 4 franchissements.

Max Verstappen a déjà traité de « blague » inutile ces pénalités à foison, Lando Norris le rejoignant dans ses critiques… (voir notre article).

Autre pilote pénalisé au Red Bull Ring, Guanyu Zhou s’interroge également et se demande comment la FIA comptabilise véritablement ses infractions.

Il est loin de les comprendre ou de les accepter toutes… Cela conduit parfois en effet à des situations de double peine, selon le pilote Alfa Romeo.

« Pour être honnête, je savais que j’avais dépassé les limites de piste quelques fois. »

« Mais j’ai été assez surpris par certaines des pénalités, parce que j’étais derrière Yuki [Tsunoda] et qu’il les prenait aussi. »

« J’ai l’impression que très souvent, lorsque je dépassais les limites de piste, j’étais probablement plus lent en réalité durant ce tour. Dans ces scénarios, je suis en fait sorti de la piste et j’ai levé le pied. »

« Ce n’est pas l’idéal dans ce cas. Avec les nouvelles roues plus grandes, la visibilité est beaucoup plus faible qu’avant. »

L’Alfa avait un problème avec les C3

Même sans sa pénalité, Guanyu Zhou manquait de toute manière de rythme et de performance pure pour aller jouer avec les Alpine ou les Haas devant, par exemple.

Est-ce un signe inquiétant, montrant qu’Alfa Romeo commence à reculer dans la hiérarchie ?

C’était surtout un problème de fenêtre de fonctionnement des Pirelli selon Guanyu Zhou ; "heureusement" il n’y a donc pas de problème structurel sur l’Alfa Romeo...

« Ce n’était pas le meilleur week-end, mais en course je pense que le problème était juste les pneus durs, nous n’arrivions pas à les faire fonctionner. »

« Pour moi, il fallait surtout que je gère la dégradation continue sur ce pneu, et je n’ ai pas été récompensé. »

« Si je devais revenir en arrière, je reviendrais aux médiums, parce que nous les avons utilisés pendant 20 ou 30 tours, et je pense que nous avons retrouvé avec ces pneus le rythme que nous avions en qualifications. »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos