Zhou est heureux de débuter en F1 au commencement d’une nouvelle ère

C’est un avantage pour lui que tous les pilotes aient dû se réadapter

Recherche

Par Paul Gombeaud

29 mars 2022 - 17:55
Zhou est heureux de débuter en F1 au (...)

Unique débutant de cette saison 2022 de Formule 1, Guanyu Zhou n’a que très peu roulé à bord des monoplaces de la génération précédente. Il était toutefois présent lors des essais post saison à Abu Dhabi l’année dernière et il note ainsi quelques différences entre les F1 de 2021 et celles de cette année.

"Comparée à la voiture que j’ai piloté à la fin de la saison dernière à Abu Dhabi, il n’y a pas de grande différence. Vous devez vous adapter, changer votre style de pilotage et bien sûr, nous avons vu durant les essais hivernaux que la plupart des voitures rebondissaient dans les lignes droites. Mais ça a été. Ces monoplaces sont plus lourdes et vous le ressentez, les roues sont plus grandes, la visibilité réduite, mais à part ça il n’y a pas beaucoup de différences. Dans l’ensemble, mes sensations sont bonnes."

Outre l’aérodynamique des monoplaces qui a été repensée, Pirelli a également apporté de nouveaux pneus cette saison pour s’adapter aux roues d’un diamètre de 18 pouces. Zhou utilisait déjà des roues de ce diamètre en Formule 2 mais ne voit pas ça comme un avantage pour lui.

"Je ne crois pas, la voiture est totalement différente. En termes de comportement, c’est assez similaire à ce que nous avions en F2 mais on peut pas comparer des pneus de 18 pouces de F1 à ceux de la F2. C’est un nouveau départ pour moi."

Si les 19 autres pilotes du plateau étaient tous présents en F1 l’année dernière, ils ont tous dû apprendre à se réadapter cette saison avec ces nouvelles monoplaces et le pilote chinois pense que c’est un avantage pour lui qui est débutant.

"Je pense que oui. Il y a tant d’excitation au sein de l’équipe et dans le paddock. Etant le seul rookie, je dois m’adapter à davantage de choses et apprendre rapidement. Les autres pilotes de la grille ont de l’expérience mais je dois faire de mon mieux pour être à leur niveau. C’est la tâche la plus complexe."

"Mais à côté de ça, c’est bien d’arriver en F1 au début d’une nouvelle ère avec toutes ces inconnues concernant le niveau des équipes. Je pense que le plus gros défi pour l’équipe est de déterminer la direction à suivre pour cette année, afin de rendre la voiture meilleure au fil de son développement."

Zhou veut progresser sur sa communication et ses retours techniques

Avec tant de choses à apprendre dans la catégorie reine du sport automobile, le pilote Alfa Romeo est heureux de pouvoir compter sur un entourage expérimenté.

"C’est bien d’être entouré de personnes d’expérience. Mon ingénieur travaille avec l’équipe depuis des années et il sait quoi faire dans différents types de situation. Ca me permet de développer ma relation avec les ingénieurs et j’espère qu’à partir du milieu de l’année, ils sauront quel est mon style de pilotage et quels sont les réglages que préfère. La communication est très importante en Formule 1."

En F1, le choix des réglages peut faire la différence entre un bon et un mauvais weekend. Et Zhou explique qu’il n’est pas facile de trouver la configuration la plus adéquate pour un pilote débutant.

"Ce n’est pas difficile d’apprendre, mais c’est compliqué de déterminer vos préférences. Nous n’avons pas pu utiliser les tests d’après saison pour cette année, tout est nouveau et vous devez trouver les solutions par vous-même. En F2, il y avait très peu de changements possibles. En F1, vous pouvez pratiquement tout faire depuis votre volant et il est compliqué de trouver la fenêtre optimale. Je ne l’ai pas encore trouvée, mais je suis confiant d’y arriver en cours de saison."

En passant de la F2 à la F1, le Chinois a changé de division et a dû s’adapter à une écurie avec un effectif bien plus important que ce qu’il connaissait dans l’antichambre. Il doit ainsi travailler davantage pour apporter à ses collaborateurs les meilleurs retours possibles.

"Ca signifie simplement que je dois beaucoup apprendre de moi-même et travailler depuis chez moi car je veux être aussi bien préparé que possible. Si je fais ça, alors tous mes retours et mes idées seront plus efficaces pour ceux qui m’écoutent, car une équipe de F1 se fie beaucoup aux commentaires des pilotes durant un débriefing. Je veux être sûr que je communique la bonne information afin que nous allions dans la bonne direction."

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos