Formule 1

Zandvoort ne redoute pas un remake d’Indy 2005

Un banking bien différent au programme

Recherche

Par Olivier Ferret

28 décembre 2019 - 11:20
Zandvoort ne redoute pas un remake (...)

Zandvoort arrive au calendrier de la Formule 1 en 2020 avec une nouveauté sur son circuit : un banking, à l’image de ce qu’on peut voir sur les ovales aux USA.

C’est aussi un mauvais souvenir pour la F1 puisque le circuit d’Indianapolis, utilisé un temps par la catégorie reine, avait mené au fiasco de 2005, lorsque toutes les voitures équipées en pneus Michelin ont dû renoncer à courir.

De quoi inquiéter Jan Lammers, l’organisateur du Grand Prix des Pays-Bas ? Pour l’édition 2020, l’ancien pilote de F1 ne voit aucun souci.

"Je ne m’attends à aucun souci avec les pneus sur notre banking," explique-t-il.

"Il y a deux raisons à cela : la première, c’est que le virage utilisé à l’époque à Indianapolis est bien plus long que le nôtre. La charge sur les pneus extérieurs était donc bien plus élevée."

"Ensuite, les virages à Indy ont un banking linéaire, très abrupt directement. Sur notre tracé, nous aurons un banking progressif, un peu comparable à ce qu’on peut trouver sur une piste de bobsleigh."

Lammers fait aussi confiance à Pirelli pour l’an prochain.

"Contrairement à 2005, le manufacturier est unique en F1. Il peut imposer des pressions minimales s’il constate le moindre souci. Mais les contraintes seront bien moins importantes, c’est certain."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less