Zandvoort innove avec le premier ’faux’ bac à graviers de l’histoire de la F1

Une idée qui pourrait "profiter aussi aux autres circuits"

Recherche

Par Paul Gombeaud

1er septembre 2022 - 15:12
Zandvoort innove avec le premier (...)

Le premier "faux" bac à graviers de l’histoire de la Formule 1 sera utilisé ce weekend à Zandvoort, qui veut tout faire pour maintenir un maximum d’action en piste.

Le circuit néerlandais, qui faisait son grand retour au calendrier de la F1 en 2021, aura ainsi une apparence quelque peu différente cette année.

Comme révélé aujourd’hui, une innovation sera testée ce weekend au virage 12 : des graviers ont été collés sur de la résine le long de la piste et n’iront ainsi par sur le circuit en cas d’escapade d’un pilote, ce qui avait provoqué plusieurs drapeaux rouges dans les formules de promotion l’année dernière.

Mais ce "faux" bac à graviers aura aussi un autre objectif : dissuader les pilotes d’aller au large car ils n’auraient alors aucune adhérence sur cette surface. Et quand bien même ils dépasseraient cette zone, c’est pour le coup un vrai bac à graviers qui les attendrait un peu plus loin.

"Pour éviter que du gravier n’aille sur la piste, ils ont fait en sorte que le premier mètre ressemble à du gravier mais c’est en réalité un peu comme du tarmac," a déclaré Jan Lammers, le directeur sportif du Grand Prix des Pays-Bas.

"Vous ne pouvez pas vraiment utiliser cet espace, c’est bien trop glissant et bosselé pour les voitures. Mais cela permettra d’éviter d’avoir des débris sur la piste, et c’est une innovation qui pourrait aussi profiter aux autres circuits."

Stefano Domenicali, le PDG de la F1, s’est dit en faveur de tout mécanisme permettant de ne pas avoir de zone de dégagement en asphalte.

"Concernant la philosophie d’une piste et de ses zones de dégagement, il s’agit de trouver le meilleur compromis. J’approuve ce qui a été au virage 1 à Spa, il y avait auparavant de l’asphalte et tout le monde partait au large, mais ça ne devrait pas être ainsi, il doit y avoir une limite. Et le gravier est la limite, ce qui permet de ne pas avoir à débattre des limites de piste. Si vous sortez, vous serez dehors."

Zandvoort aura une zone de DRS prolongée cette année

Outre l’arrivée de ce "faux" bac à graviers, le tracé néerlandais a également subi un autre changement cette année : alors que la FIA avait refusé en 2021 pour des raisons de sécurité, les pilotes pourront cette fois utiliser leur DRS dans le dernier virage incliné, prolongeant ainsi la zone déjà existante de 300 mètres.

Si Lammers ne pense pas que passer ce virage avec l’aileron ouvert sera un énorme défi pour les pilotes, il les appelle cependant à se méfier au moment d’aborder la ligne droite qui mène jusqu’au virage de Tarzan (virage 1).

"Cette année, ce virage aura toute votre attention. En arrivant avec le DRS ouvert et 20 km/h supplémentaires, il est certain qu’il y aura davantage d’opportunités de dépassement au virage de Tarzan."

"Le virage est incliné à 18 degrés, c’est donc relativement facile. Mais une fois de retour dans la ligne droite ce sera bosselé, là où c’était tout plat l’année dernière."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos