Formule 1

Zak Brown veut plafonner le salaire des pilotes… mais pas forcément le sien

Car il s’occupe aussi de l’aspect extérieur à la F1

Recherche

Par Alexandre C.

10 janvier 2021 - 09:31
Zak Brown veut plafonner le salaire (...)

Afin de réduire les coûts et de rapprocher les performances entre les équipes, les budgets plafonnés entrent en vigueur à partir de 2021 (145 millions de dollars aujourd’hui, 135 en 2023). Cependant ils comportent encore de nombreuses exceptions (marketing, unité de puissance, salaire des pilotes et des top-managers).

Pour aller plus loin, l’idée de mettre en place un salaire-plafond pour les pilotes (comprenons, surtout pour Lewis Hamilton) fait son chemin. C’est d’ailleurs ce point qui pourrait ralentir les négociations entre Lewis Hamilton et Mercedes.

Un plafond pour les pilotes s’inscrirait dans la logique des dernières décisions, et c’est pourquoi Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, se prononce aussi pour une telle mesure.

« Je pense que tous les directeurs d’équipe sont favorables à l’introduction d’un plafond des salaires pour les pilotes. Je pense qu’ils vont l’introduire dans les prochaines années. »

« La Formule 1 a dû modifier son profil financier afin de rendre les équipes de course plus durables. C’est ce qu’elle fait en ce moment. Vous réduisez les dépenses totales tout en gardant une certaine flexibilité dans la façon dont vous voulez dépenser votre argent. »

A quel montant fixer ce plafond ? Le chiffre de 30 millions de dollars circule. Ce qui laisse une marge... Pour rappel, le salaire actuel de Lewis Hamilton est estimé à 76 millions de dollars chez Mercedes. Valtteri Bottas en gagnerait 15, contre seulement 1,3 pour George Russell chez Williams. Sebastian Vettel émargeait à 57 millions chez Ferrari, Daniel Ricciardo à 32 chez Renault, et Max Verstappen à 26 chez Red Bull.

Mais Zak Brown pointe deux problèmes pour introduire ces plafonds : tout d’abord, il faudrait revoir le montant de contrats déjà existants. C’est ainsi que Charles Leclerc a signé un contrat jusqu’en 2024 avec Ferrari.

Surtout, si l’on veut étendre ce plafond des salaires aux top-managers, l’équation ne sera pas simple : car les tops-managers ne se consacrent pas qu’à la F1.

Zak Brown prend notamment appui sur son exemple personnel...

« Cela aussi a été discuté, et je pense que les équipes ont convenu que les trois premiers salaires des managers devraient également être inclus. »

« Mais je passe beaucoup plus de temps sur l’aspect commercial de mon travail, qui ne fait pas partie du plafond budgétaire. Je passe du temps avec la série IndyCar, en regardant d’autres types de sport automobile. »

« Et il y a d’autres employés techniques dans ce sport qui ne passent pas seulement leur temps avec la Formule 1. Marko s’occupe des programmes pour les jeunes et d’AlphaTauri aussi, alors comment s’intègre-t-il ?. »

« Dans les années 80 et 90, Frank Williams a toujours eu l’approche de dépenser l’argent sur la voiture de course plutôt que sur le pilote. D’autres équipes voulaient dépenser l’argent pour les pilotes parce qu’elles pensaient qu’elles pouvaient faire une plus grande différence de cette façon. »

Autrement dit, Zak Brown pourrait plafonner le salaire de Daniel Ricciardo… mais pas le sien !

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less