Wolff voit Red Bull F1 ‘dans une ligue à part’ et Mercedes décrochée mais…

La Mercedes F1 a un fort potentiel à débloquer

Recherche

Par Alexandre C.

19 mars 2022 - 12:48
Wolff voit Red Bull F1 ‘dans une (...)

Est-ce déjà une situation de crise chez Mercedes ? Quoi qu’il en soit, l’équipe n’était pas en grande forme à Bahreïn, en essais libres et même en essais hivernaux, en raison notamment du marsouinage.

Quand on lui demande alors ce midi si Mercedes est en lutte pour une victoire en ce premier Grand Prix de l’année, Toto Wolff répond clairement : c’est non.

« En l’état actuel des choses, si l’on fait des hypothèses sur la base des séances d’essais libres, non… »

Deuxième mauvaise nouvelle de suite pour Mercedes : selon Toto Wolff, Red Bull est largement devant les autres - même devant Ferrari.

« Red Bull est dans une ligue à part, et puis il y a un tas d’équipes qui sont dans la mêlée, cela dépend du poids du carburant et des modes de moteur. »

« Mais c’est génial de voir que des équipes comme Alfa Romeo et Alpine sont là, et c’est ce que j’ai dit - les règlements ont été faits dans le but de regrouper le plateau, et c’est ce qui va se passer. »

Fort heureusement pour Mercedes, cette saison est longue, avec 23 courses, et les évolutions seront légion. Il n’est donc pas trop tard mais en course auto, il vaut mieux être lièvre que tortue.

Toto Wolff a ainsi confiance pour Mercedes : et n’oublie pas que la fiabilité ou des abandons pourraient créer des surprises.

« Encore une fois, en se basant uniquement sur les hypothèses que nous avons vues en termes de rythme, je ne pense pas que nous puissions égaler les performances des leaders en ce moment. »

« Je crois personnellement qu’il y a des solutions simples pour retrouver la performance, qui commencent à se cristalliser, et la saison compte 23 courses. Même si vous perdez une course ou deux, et que vous finissez en dehors du podium, personne n’est protégé contre les abandons ou les accidents, et nous avons vu l’année dernière qu’ils ont joué un grand rôle. »

« Nous allons donner tout ce que nous pouvons, apporter des mises à jour aussi vite que possible, comprendre davantage la voiture, et essayer de trouver la performance. »

Ce qui rend Toto Wolff d’autant plus confiant est le souvenir de la saison 2021 : très mal partie aux essais hivernaux, Mercedes avait aussi redressé la barre. Mais Lewis Hamilton avait alors gagné le premier Grand Prix, et Mercedes n’est pas au niveau de rééditer un tel exploit pour le moment.

« Nous n’avons pas toujours eu des moments faciles. »

« Nous avons remonté la pente en dépit de la performance du moteur de notre concurrent, et même l’année dernière, où nous avions l’impression d’être beaucoup moins bien partis, nous avons quand même réussi à aller jusqu’à la dernière course jouer le titre. »

« Nous savons tous que nous l’avons déjà fait. D’une certaine manière, c’est une situation difficile, mais il faut voir le positif. »

« Ce que nous apprenons maintenant nous rendra plus forts à l’avenir. Le règlement est fait pour durer, alors allons-y ! »

La Mercedes, une F1 à fort potentiel néanmoins ?

La Mercedes pêche dans certains domaines pour Toto Wolff : les marges de progrès y sont d’ailleurs très importantes. Cela veut donc dire que la hiérarchie de Bahreïn ne sera pas du tout celle d’Abu Dhabi en fin de saison ; et que Mercedes pourrait être l’équipe à la plus forte marge de progression.

« Il y a cinq ou six domaines où nous pensons qu’il y a de grandes performances à gagner. »

« Nous devons donc examiner chaque domaine de la voiture, qu’il s’agisse de l’aéro, du poids, de l’unité de puissance. Tout cela. »

« En F1, il n’y a jamais une seule solution. Mais je pense qu’il y a des fruits mûrs et faciles à cueillir auxquels nous devons nous attaquer pour les prochaines courses, ce qui améliorera nos performances. »

« Et puis il y a des choses plus complexes. Et nous nous attaquons à chacune d’entre elles. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos