Formule 1

Wolff salue le talent et l’expérience de Lewis Hamilton après le Mexique

Il a sauvé la situation à plusieurs reprises

Recherche

Par Olivier Ferret

28 octobre 2019 - 10:07
Wolff salue le talent et l’expérience de

Toto Wolff n’avait que des éloges pour la course de Lewis Hamilton, hier, au Mexique, qu’il a réussi à remporter malgré un départ difficile.

Le Britannique a dû éviter la Ferrari de Sebastian Vettel dans la ligne droite puis résister à Max Verstappen, très agressif dans les premiers virages. Grâce ensuite à une stratégie audacieuse à un seul arrêt en chaussant des pneus durs très tôt, Hamilton a pu s’imposer.

"On a clairement vu son talent et son expérience durant cette course," souligne le directeur de Mercedes F1.

"Que pouvez-vous dire d’autre qu’il a été génial et il a sauvé à plusieurs reprises certaines situations de cette course qui auraient pu finir en abandon. Il l’a fait avec Vettel d’abord dans la ligne droite du départ, cela ressemblait un peu à ce qui était arrivé à Montréal."

"Je trouve d’ailleurs cette manoeuvre très dure mais Vettel a indiqué qu’il ne l’avait pas vu. Soit. Mais c’était très dangereux. Puis il a évité d’aller au contact avec Verstappen même s’il a dû passer dans l’herbe."

Après la course, Wolff a expliqué que la stratégie adoptée ensuite pour Hamilton était inspirée de ce que réalisait Daniel Ricciardo.

"Oui nous savions que c’était un risque, un pari, que de lui demander de finalement aller au bout. Mais quand on est dans cette situation, c’est toujours plus facile de faire un pari. Je comprends que Ferrari ne l’a pas fait. Heureusement la voiture et le pilote ont pu gérer."

"James Vowles a dû intervenir à la radio parce que Lewis n’était pas convaincu, mais, peu à peu, en voyant Ricciardo et ses chronos, on était confiant qu’on ne mentait pas à Lewis. Lewis fait confiance au muret des stands et c’est bien dans une équipe. Même s’il n’hésite jamais à poser des questions !"

"Lewis avait avec lui Marcus Dudley pour cette course (et la prochaine) et il a fait un super travail ce week-end avec lui. Ce n’est pas évident de gérer une course avec autant de rebondissements pour une première mais Marcus a été à la hauteur, ainsi que Dom Riefstahl, son ingénieur de performance par intérim."

Mercedes n’a-t-elle jamais doutée de la stratégie ?

"Leclerc n’était pas notre souci, quand on a vu qu’il était sur 2 arrêts. La cible était Vettel. Nous aussi, nous pensions à 2 arrêts en stratégie principale avant la course mais les pneus se sont tellement bien comportés lors du premier relais, avec cette température de piste plus chaude, que nous avons tenté le coup. En fait on est plutôt surpris que Ferrari n’ait pas tenté le coup aussi avec Leclerc. Ils cherchaient à la protéger d’Albon je crois."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less