Formule 1

Wolff répond à Tost sur le stress pour le personnel de la F1

Une discussion sur la rotation dans les équipes est prévue

Recherche

Par Olivier Ferret

13 octobre 2021 - 09:12
Wolff répond à Tost sur le stress (...)

Plusieurs patrons de la Formule 1 ont déjà critiqué le calendrier de l’année prochaine, qui sera dévoilé ce vendredi.

Le programme devrait comprendre 23 courses et certains pensent toujours que ce sera trop, d’autant plus que le calendrier serait condensé entre la mi-mars et la mi-novembre !

Interrogé sur les propos de Franz Tost, estimant que le personnel de la F1 doit être heureux de travailler dans ce sport, Toto Wolff, directeur de Mercedes F1, répond :

"Oui, vous pouvez adopter l’ancienne mentalité et dire : soyez heureux d’être en Formule 1 et si vous ne pouvez pas le gérer, allez faire autre chose. Mais c’est complètement contraire à ma façon de travailler."

Selon lui, il n’y a pas de problème avec le nombre de courses, mais il devrait y avoir une rotation au sein des équipes.

"Je pense que si nous voulons organiser des courses dans le monde entier et organiser un grand spectacle dans de beaux sites et nous assurer que le sport se développe en termes d’audience, de portée et de revenus commerciaux, nous devons également voir ce que cela coûte sur le plan humain."

"Si vous pouviez sauter cinq des 23 courses, cela ferait une énorme différence pour tous ceux qui sont impliqués dans le sport. Nous avons tous des jeunes dans l’équipe qui n’ont pas encore été en première ligne ou sur la sellette."

Wolff souligne qu’il n’y aura pas de solution pour les ingénieurs et les directeurs en première ligne, ou lui-même. Mais ce n’est pas un gros souci car ce ne sont pas les plus fatigués.

"Il faut regarder les gens qui travaillent vraiment dur. Les mécaniciens et techniciens qui sont déjà là 2 à 3 jours avant le début d’un week-end de course pour tous les préparatifs."

"Ces personnes sont fatiguées et ont la pression. Les erreurs peuvent mener à la malchance et, à la fin d’un week-end, à un arrêt au stand qui a mal tourné. Tout repose sur l’individu."

"Nous, nous sommes à la table des négociations et nous pouvons influencer cela. Nous devons même le faire pour leur bien."

Est-ce à dire que le sujet sera réglé lors de la Commission F1 à venir aujourd’hui ? Nul ne le sait mais il sera en tout cas bien abordé dans l’ordre du jour prévu...

Mercedes

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less