Formule 1

Wolff prêt à la guerre des talents avec Red Bull pour les meilleurs ingénieurs moteur

Le cheque va compter, le bien-être en entreprise aussi

Recherche

Par Alexandre C.

3 mai 2021 - 17:13
Wolff prêt à la guerre des talents (...)

Pour développer sa nouvelle division moteur, Red Bull a frappé un premier grand coup en engageant Ben Hodgkinson, en provenance de Mercedes, pour diriger Red Bull Powertrains. Et Milton Keynes est disposée à engager d’autres dépenses importantes pour former une armada capable d’aborder de manière efficace le nouveau règlement de l’unité de puissance, en 2025.

Pour rappel, les budgets moteurs ne sont pas encore compris dans les budgets plafonnés : Mercedes et Red Bull vont donc pouvoir sortir le chéquier pour conserver, ou attirer, les meilleurs éléments.

Alors, Toto Wolff est-il prêt à augmenter ses salaires à l’usine de Brixworth ? D’autant plus qu’avec les économies des budgets plafonnés à Brackley, dans l’usine châssis, Mercedes va avoir des millions d’euros à redéployer…

La course aux armements financiers aura bien lieu selon Toto Wolff ! Mais il n’y a pas que le chèque, rappelle-t-il : il y a aussi la culture d’entreprise, le bien-être.

« Si vous perdez quelqu’un à cause de l’argent, alors peut-être qu’il est important de revenir sur ce qui compose le noyau de l’équipe et sur les valeurs qui sont importantes. Ce n’est pas toujours le meilleur chèque pour la paie. »

« Nous en perdrons certains, nous en gagnerons d’autres. Mais je crois en la philosophie de Mercedes, et je crois que nous sommes un très bon employeur. C’est un endroit où la pression est forte, mais où l’on s’amuse aussi beaucoup. Nous pouvons être fiers de cela et nous devons nous appuyer sur cela. »

« Il y aura toujours un va-et-vient. Mais disons les choses comme elles sont, je comprends d’où vient Christian, il veut construire une structure et c’est là qu’il faut parfois faire un gros chèque. Mais ce n’est pas grave. »

Helmut Marko admet que la guerre est déclarée et que « d’autres ingénieurs de Mercedes vont suivre le mouvement. »

« La situation est donc "tendue". Après que quelques personnes ont quitté leur département moteur pour nous, l’ambiance est un peu froide entre Mercedes et nous. Mais nous ne les avons pas forcés à venir, ces personnes sont venues volontairement à nous. »

De son côté Wolff a aussi joué un jeu mental avec Red Bull et Honda : il a prévenu indirectement Honda que Red Bull pourrait livrer tous les secrets de la propriété intellectuelle de l’unité de puissance japonaise à un concurrent potentiel, comme Volkswagen à l’horizon 2025. Et le directeur de Mercedes en a remis une couche.

« Ce que Red Bull et Christian font est assez intelligent, à savoir d’une part compter sur leurs propres capacités, pour mettre en place un département moteur, et d’autre part pouvoir s’appuyer sur le savoir-faire et la propriété intellectuelle de Honda. »

« Cela sans fermer la porte à l’arrivée d’un grand constructeur automobile en tant que partenaire, qui bénéficie alors naturellement aussi de la courbe d’apprentissage que Red Bull a maintenant. C’est une situation gagnant-gagnant en fait. Ils ne peuvent pas perdre du tout. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less