Formule 1

Wolff pense savoir pourquoi Hamilton reçoit des critiques

"Les gens n’ont pas vu l’histoire de sa vie"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 novembre 2021 - 11:06
Wolff pense savoir pourquoi Hamilton

Lewis Hamilton attire, comme beaucoup de pilotes de son niveau et de son palmarès, des critiques tout autant que des louanges. Selon son directeur chez Mercedes F1, Toto Wolff, c’est parce que les gens ne connaissent pas les difficultés que le Britannique a rencontrées avant d’arriver en Formule 1.

"Il a eu beaucoup de succès immédiatement avec McLaren, et l’histoire de sa vie antérieure, les luttes financières, le racisme auquel il a été exposé, n’est pas quelque chose qui a été visible par le public. Les gens n’ont pas vu cela" rappelle Wolff.

"Ce qu’ils ont vu, c’est un jeune homme arrivant en Formule 1 et connaissant le succès dès le départ. Et parce qu’il est aussi une personne extravagante, cela polarise encore plus. Les gens ne peuvent pas le supporter."

Selon Wolff, les critiques sont injustifiées, qu’il s’agisse du niveau de performance du septuple champion du monde, ou de ses choix de carrière que certains résument à la chance ou à la poursuite de meilleures finances.

"Les gens qui disent qu’ils pourraient être champions du monde dans la voiture de Lewis, eh bien, pourquoi n’êtes-vous pas dans cette voiture ? Pourquoi est-il passé de McLaren à Mercedes en 2013 ? C’était une décision audacieuse."

"Il y a des exemples, même maintenant, de personnes qui ont pris une décision pour l’argent plutôt que pour la voiture. Je ne pense pas que ce soit le cas de Lewis. C’est un membre de l’équipe, pas un sous-traitant."

L’Autrichien espère que Hamilton sera estimé à sa juste valeur après la fin de sa carrière en Formule 1 : "Je pense que ce sera seulement lorsqu’il prendra sa retraite que les gens comprendront l’ampleur de ses accomplissements."

Wolff n’hésiterait pas à "mettre sur le banc" un pilote irrespectueux

Le dirigeant de l’équipe a également expliqué sa vision de la relation avec ses pilotes, et en particulier celle avec Hamilton. Il explique que cela n’a pas toujours été facile pour lui, la relation avec le Britannique ayant été difficile au départ.

"C’est Mercedes" a déclaré Wolff au Daily Mail. "Nous n’avons pas de place pour les imbéciles géniaux. "Même un pilote superstar doit respecter les valeurs de l’équipe. Mais avec Lewis, cela fait maintenant huit ans que nous sommes ensemble. Ce n’est pas un enfant gâté ou arrogant."

"C’est un pilote arrivé à maturité, qui a gagné sept titres dont six avec nous. Nous pouvons donc subir ces moments plus difficiles, cela fait partie de notre rôle d’être un exutoir pour le pilote parfois."

"Dans la voiture, vous pouvez être très frustré et émotif. Vous courez à 300 km/h sous la pluie, vous n’avez aucune idée de l’image globale de la course et des décisions sont prises sans que vous puissiez les comprendre."

"Dans les premières années, je répondais sèchement à Lewis. Il était très jeune et je devais faire comprendre que je ne permettrais pas au pilote de dire du mal de l’équipe, mais nous sommes passés à autre chose depuis longtemps."

"Pourtant, je n’hésiterais pas à l’avenir, si un pilote parlait mal de l’équipe ou tenais des propos qui n’étaient pas appropriés, je m’en occuperais d’abord en interne. Et si cela ne donnait pas de résultats, je retirerais le pilote de la voiture. Je le mettrais sur le banc, oui."

Wolff rappelle qu’il a d’ailleurs failli le faire avec Hamilton et Nico Rosberg, lorsque la rivalité entre les deux hommes devenait toxique : "J’étais proche de mettre un pilote sur le banc avec Lewis et Rosberg. Deux fois. En 2014 et 2016."

"J’ai dit que je jugerais sur 48 heures si l’un d’entre eux devait être mis sur la touche. Je ne sais toujours pas qui cela aurait été. Mais c’était il y a longtemps. Il est inimaginable, étant donné la relation que j’ai avec Lewis aujourd’hui, que cela puisse arriver maintenant."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less