Wolff note la différence de vision d’un attentat dans les cultures

Ce sont "des choses qui arrivent" au Moyen-Orient

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 mars 2022 - 11:19
Wolff note la différence de vision (...)

Le débat a fait rage vendredi pour savoir si la F1 devait continuer à courir à Djeddah après l’attentat qui avait frappé un dépôt d’Aramco, son principal sponsor, victime d’une attaque des Houthis au sein même de la ville saoudienne.

Toto Wolff était parmi les personnes ayant été convaincues que la Formule 1 pouvait courir en sécurité, alors que des garanties avaient été données. Depuis, les Houthis ont confirmé une trêve de trois jours, levant toute menace sur la course. Le directeur de Mercedes F1 ne voyait pas cela comme trop dangereux.

"On peut avoir cette opinion, et quand on considère les différents conflits politiques, il y a des situations plus graves pour la population qui se déroulent au Moyen-Orient depuis un moment" note Wolff.

"J’aime aller à Tel Aviv en Israël, mais là-bas, vous êtes habitué à des situations où des drones survolent. Pour nous, est-il acceptable de courir à 15 km de l’endroit où un drone lance une roquette dans un réservoir d’essence ? Certainement pas. Mais pour eux, dans leur culture, ces choses arrivent ici."

Faire de l’Arabie saoudite "un meilleur endroit"

Wolff est toutefois convaincu qu’il est essentiel pour les équipes et la F1 de mettre en lumière les problèmes que peut connaître l’Arabie saoudite, et il espère que cela peut aider à mettre en lumière les problèmes du pays.

"Je ne veux pas dire que je ne cours pas, parce que je suis généralement quelqu’un qui veut donner aux gens le bénéfice du doute. Je veux donner aux gens la chance de s’améliorer."

"L’Arabie saoudite et certains pays du Moyen-Orient partagent-ils les mêmes valeurs, la même culture que nous en Europe ? Ce n’est pas le cas. Sont-ils là où nous voulons qu’ils soient ? Non."

"Pouvons-nous braquer les projecteurs sur cet endroit en participant à une course de Formule 1, en rendant ces choses visibles et donc en faisant de cet endroit un meilleur endroit ? Je le pense toujours."

"Je préférerais venir ici et faire briller les projecteurs dans la région, donc elle doit être dans une meilleure situation plutôt que de dire ’je n’y vais pas, je ne veux pas en entendre parler’."

Circuits

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos