Formule 1

Wolff : Ne pas oublier que Max Verstappen est encore très jeune

Le patron de Mercedes F1 prend sa défense

Recherche

Par Olivier Ferret

27 mars 2019 - 17:16
Wolff : Ne pas oublier que Max (...)

Max Verstappen semble être un pilote très sûr de lui, de son talent, de ses capacités, la définition du mot "narcissique" même selon Nico Rosberg (voir notre information parue plus tôt ce jour).

L’ancien patron du champion du monde 2016, Toto Wolff, a lui tenu à défendre Max Verstappen, un jeune pilote élevé à la dure par son père Jos, un pilote de Formule 1 des années 90.

"Avec Max Verstappen, c’est différent, il y a une partie de sa vie que nous ne voyons pas, à savoir la relation avec son père, Jos, qui donne des retours très directs à son fils. Et je ne pense pas que Jos se retienne dans ses commentaires," explique le directeur de Mercedes F1.

"Max prouve par son comportement qu’il est sûr de lui, il pourrait même paraître parfois trop confiant, mais vous ne devez pas oublier qu’il est encore très jeune," ajoute Wolff, prenant ensuite un exemple.

"Quand il est entré en collision avec Valtteri à Monza l’année dernière, il était évident qu’il n’y avait pas assez d’espace. J’ai regardé une rediffusion du Grand Prix de Monza, c’était sur Sky et Martin Brundle, qui sait tout de la Formule 1, a dit que l’espace était insuffisant. C’était clair, mais je pense que Max a, à un certain degré, une sur-confiance qui l’aide dans son pilotage."

"Mais parfois, ça n’aide pas. Plus il vieillira, plus il mûrira, plus il maîtrisera cet aspect. Souvenez-vous de comment vous étiez à 19 ou 20 ans. Moi je sais comment j’étais, imprudent même au moment de traverser une route. Vous devez tenir compte de l’âge."

Red Bull

expand_less