Formule 1

Wolff ne cherche pas d’excuse à Mercedes pour sa qualification ratée

La pire depuis sept ans dans des conditions "polaires"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 novembre 2020 - 08:17
Wolff ne cherche pas d’excuse à (...)

Avec une sixième position pour Lewis Hamilton et une neuvième pour Valtteri Bottas lors des qualifications du Grand Prix de Turquie, Mercedes F1 a enregistré ses pires résultats sur la grille de départ depuis le début de l’ère hybride.

Il faut précisément remonter au Grand Prix d’Italie 2013 pour voir une qualification sans aucune Mercedes dans le top 5, et Toto Wolff a une idée de la raison à ce résultat décevant.

"Je pense que nous n’avons pas perdu de pole sous la pluie cette année, mais les conditions étaient différentes, car il n’y avait pas que la pluie, mais la surface était nouvelle et glissante" note le directeur de Mercedes.

"Il y avait des températures ambiante et de piste qui étaient froides, et je pense que nous n’avons pas su faire fonctionner les pneus. On peut voir que si l’on n’est pas dans la bonne fenêtre, on glisse énormément, et la conséquence est d’énormes écarts entre les équipes et les voitures. Nous n’avons eu aucun grip."

Wolff sait que Mercedes va devoir étudier cette performance pour comprendre comment améliorer sa monoplace sous la pluie : "Nous devons en tirer les leçons. Les conditions étaient très différentes du reste de la saison à cause des températures, et de l’asphalte."

"Mais cela n’a pas d’importance car c’est pareil pour tout le monde, et nous n’avons pas réussi à faire fonctionner les pneus et à trouver l’adhérence, mais d’autres l’ont fait. Je dis toujours que nous apprenons davantage en étant battus et c’est un de ces jours. J’espère qu’à l’avenir, nous comprendrons comment faire fonctionner les gommes dans des conditions polaires."

"Nous nous souviendrons de cette course comme nous nous souvenons d’autres mauvaises performances comme à Singapour dans le passé, mais j’espère que nous pourrons faire un bon spectacle ici en Turquie."

Mercedes n’avait fait que très peu de tours en essais libres 3, sur piste humide, mais Wolff dément que cela ait pu coûter cher à son équipe en qualifications : "Non, nous avons essayé mais en fin de séance, c’était juste trop mouillé."

"Les seules conditions vraiment bonnes étaient au début des EL3, puis c’est devenu tellement humide que presque tout le monde était dans les stands. Nous sommes sortis une fois pour essayer quelque chose. Cela n’avait aucun sens de sortir, c’était trop humide."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less