Wolff n’est pas étonné que Ferrari s’interroge sur la W13

Les rétroviseurs de Mercedes F1 intriguent

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 mars 2022 - 14:11
Wolff n'est pas étonné que Ferrari

Depuis les essais hivernaux de Bahreïn, les rétroviseurs de la Mercedes W13 sont dans le collimateur de certaines équipes, dont Ferrari. Ils reposent en effet sur un élément structurel de protection. La Scuderia voit une situation similaire à la sienne en 2018, avec des rétroviseurs reposant sur le Halo qui avaient été interdits.

"Je pense qu’il est tout à fait normal qu’une équipe remette en question des éléments qui se trouvent sur une autre voiture, c’est comme ça" assure Wolff. "Nous avons essayé d’être aussi diligents que possible."

"En particulier à l’ère des nouvelles réglementations, vous voulez que la FIA soit impliquée dans chaque étape que vous faites, et c’est ce que nous avons fait. Nous ne voulons pas prendre de risques."

Frédéric Vasseur, le directeur d’Alfa Romeo F1, n’est pas non plus étonné par le fait qu’une équipe s’en inquiète. Selon lui, ces choses arrivent très souvent et la seule différence ici est le fait que la presse en a entendu parler : "Oui, honnêtement, c’est classique, comme Toto l’a dit avant."

"Parce que chaque semaine vous avez une demande à la FIA venant d’une équipe sur un point technique, juste pour obtenir une clarification. Et maintenant, c’est à la FIA de prendre une décision, et pour moi, c’est classique. Cette fois la demande est venue au journaliste, mais ça ne fait pas de grande différence pour nous."

Du côté d’Alpine F1, le PDG Laurent Rossi est un peu plus étonné : "Je dois dire que je suis le plus choqué de tous, mais c’est le plus sain. C’est ainsi que le sport s’est développé au fil du temps, en ayant des ingénieurs très intelligents qui essaient de trouver une optimisation dans ce que les règlements nous permettent.

"Je pense que la FIA est là pour décider si l’interprétation des règles va trop loin, et ils appliquent les corrections quand c’est nécessaire. Si vous remontez vraiment dans le temps, par exemple, les ailerons ont toujours été flexibles, cela dépend de la quantité d’effort appliquée. C’est juste une évolution naturelle du sport."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos