Formule 1

Wolff n’a jamais envisagé la victoire pour Mercedes au Mexique

La course a démontré le réel écart avec Red Bull

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 novembre 2021 - 17:34
Wolff n’a jamais envisagé la victoire (...)

Bien que son écurie ait trusté la première ligne de la grille de départ ce weekend au Mexique, ce qui était une surprise pour l’ensemble des observateurs, Toto Wolff admet qu’il n’a jamais cru en la victoire de Mercedes F1 en course.

Il faut dire que Max Verstappen prenait le meilleur sur les monoplaces de Brackley dès le départ avant de partir pour un cavalier seul. Et si Lewis Hamilton a pu résister à Sergio Perez en fin de course, sa monoplace n’était clairement pas aussi performante que la Red Bull.

Quant au poleman Valtteri Bottas, il vivait lui un calvaire dès le premier virage après avoir été accroché par Daniel Ricciardo. Le Finlandais allait d’ailleurs passé la majorité du Grand Prix bloqué derrière l’Australien et hors du Top 10, subissant au passage un arrêt au stand désastreux alors qu’il tentait un overcut sur la McLaren.

Au championnat du monde de Formule 1, Verstappen compte désormais 19 points d’avance sur Hamilton tandis que Red Bull n’est plus qu’à une unité de Mercedes du côté des constructeurs.

"Lorsque nous sommes venus ici, nous ne nous attendions pas à devancer Red Bull en qualifications et le résultat fut donc une surprise," a déclaré Toto Wolff. "Ils ont probablement sous-performé et nous l’inverse, mais nous avons vu le réel écart de performance en course et la victoire n’a jamais été envisageable pour nous."

"Lewis a limité les dégâts et a très bien piloté pour ramené cette deuxième place. La voiture ne valait probablement pas mieux que 3e mais il est parvenu à se maintenir à cette position."

"Quant à Valtteri, qui avait connu un excellent samedi, tout s’est mal passé dès le premier virage. Son arrêt au stand s’est mal passé également car sa jante était coincée sur l’axe de la roue. Le fait qu’il ait privé Max du point du meilleur tour est une bien maigre consolation."

"Nous quittons un circuit qui sur le papier était l’un des moins favorables pour nous, pour nous rendre au Brésil qui ne nous a guère plus souri par le passé. Mais nous espérons y avoir une monoplace capable d’être plus proche de Red Bull que ce ne fut le cas ici."

Wolff n’abdique pas pour le championnat

Si Red Bull vient donc d’infliger une double défaite à Mercedes aux Etats-Unis puis au Mexique, avant de se rendre sur une piste qui semble l’avantager au Brésil, Toto Wolff refuse pour autant d’abdiquer alors qu’il reste quatre Grands Prix à disputer.

Le dirigeant autrichien rappelle ainsi qu’en Turquie, c’est bien l’écurie allemande qui contrôlait les évènements. Et malgré les 19 points de retard de Hamilton au championnat, tout est encore possible tant que rien n’est décidé mathématiquement. D’autant plus que des incidents ne sont jamais à exclure.

"Je suis une personne réaliste, mais j’aime le sport automobile car tout peut arriver. Aucun de nous ne quitte un circuit en pensant que c’en est terminé de nos chances. Il reste quatre courses à disputer, ce qui représente quatre victoires ou abandons potentiels. Nous nous battrons jusqu’au bout."

"Nous savons que nous avons une grande équipe. Notre voiture était exceptionnelle en Turquie, et je pense que nous avons tout ce qu’il faut pour gagner. Bien sûr, je préférerais être 19 points devant plutôt que derrière. Mais c’est ainsi."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less