Formule 1

Wolff : Mercedes F1 a perdu en fiabilité dans sa quête de performance

Le tout a pour origine le super moteur de Ferrari en 2019

Recherche

Par Olivier Ferret

14 novembre 2021 - 10:29
Wolff : Mercedes F1 a perdu en (...)

Le directeur de l’équipe Mercedes F1, Toto Wolff, pense que leurs récents problèmes de fiabilité moteur sont peut-être dus au fait qu’ils ont trop poussé leur développement depuis leur lutte avec Ferrari en 2019.

Lewis Hamilton a pris une pénalité de cinq places sur la grille pour le Grand Prix de Sao Paulo d’aujourd’hui, allongeant ainsi la série de pénalités qui a touché Mercedes et ses équipes clientes.

"Nous avons été poussés très fort par Ferrari en 2019 et leur super moteur. Nous sommes arrivés avec une unité de puissance en 2020 qui était bonne. Mais peut-être que cela nous a trop stressés. Et si vous êtes constamment à la recherche de performances, la fiabilité est parfois à la traîne."

Le développement de l’unité de puissance sera gelé l’année prochaine. Wolff admet que son équipe a donc "dû pousser encore plus fort cette année" et le fera aussi en 2022 afin de s’assurer de ne pas être désavantagée.

"Nous nous battons contre un moteur Honda extrêmement puissant et fiable. Et ces gars-là ont mis toutes les ressources que vous pourriez potentiellement déployer sur leur dernière saison – de manière assez juste – et cela continuera d’être l’unité de puissance de Red Bull au cours des prochaines années avec le gel."

"Par conséquent, nous devons juste nous assurer que l’année prochaine, nous commençons avec un moteur aussi performant que celui que nous avons actuellement, mais il faut qu’il puisse ensuite traverser les saisons avec plus de fiabilité, sans encourir de pénalités moteur."

Alors que Mercedes a mieux compris ses problèmes de fiabilité ces dernières semaines, la décision de changer le moteur de Hamilton pour le Brésil est venue en raison d’inquiétudes concernant la dégradation des performances.

L’équipe ayant besoin de réduire la puissance à la fin de la vie de chaque moteur, Wolff a estimé qu’il était plus logique de donner un coup de pouce à Hamilton avec un nouveau V6 thermique.

"Nous ne sommes pas encore à 100% à l’aise de notre côté en termes de fiabilité et de dégradation. Ce que nous savons avec certitude, c’est que nous perdons de la puissance un peu trop vite au fur et à mesure de sa durée de vie."

"C’est pourquoi nous ne voulions pas continuer avec l’ancien V6 et nous retrouver en Arabie saoudite ou à Abu Dhabi trop peu de puissance, si nous sommes toujours en lice pour le championnat."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less