Formule 1

Wolff : McLaren ’ne pouvait que perdre’ lorsque la pluie est arrivée

Mercedes F1 a été "catégorique" pour que Hamilton rentre

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 septembre 2021 - 18:25
Wolff : McLaren ’ne pouvait que (...)

Mercedes F1 a su convaincre Lewis Hamilton de rentrer aux stands chausser des pneus intermédiaires au bon moment en fin de course en Russie, et c’est ce qui a permis au septuple champion du monde de signer sa centième victoire en Formule 1.

Comme Lando Norris, qui est resté trop longtemps en piste, Hamilton ne voulait pas rentrer : "Mon équipe a été géniale aujourd’hui, mais j’ai ignoré le premier appel. Je me disais ’non, tout va bien ici !’"

L’équipe savait ce qui arrivait, et c’est pour cela qu’elle a arrêté successivement ses deux pilotes. Cela a permis à Hamilton de gagner, mais aussi à Valtteri Bottas de remonter à la cinquième place. Toto Wolff, le directeur de l’équipe, raconte ces derniers tours.

"Pour les pilotes, c’est toujours difficile quand la moitié de la piste est sèche et que l’autre est juste un peu humide. Nous savons que la grosse [perturbation] météo arrivait. Valtteri est rentré au tour précédent, puis nos stratèges étaient catégoriques sur le fait qu’il fallait s’arrêter."

Wolff reconnaît que la situation était plus facile pour Mercedes, qui n’avait qu’à se calquer sur McLaren ou profiter d’une erreur de sa rivale du jour : "Nous étions préparés à une fin difficile, que nous parvenions ou non à dépasser Lando en piste. Puis la pluie est arrivée et tout est devenu erratique."

"Je comprends pourquoi il était si difficile pour McLaren de prendre cette décision de rester en piste ou de rentrer. En tant que leader, vous ne pouvez que perdre. Nous en avons profité aujourd’hui et je pense que c’était spectaculaire pour les fans."

Jusqu’à cet ultime rebondissement, Hamilton ne parvenait pas à dépasser Norris, de la même manière que l’autre McLaren de Daniel Ricciardo lui avait causé du tort en début de course, comme le rappelle Wolff.

"Lewis était coincé derrière Ricciardo en début de course, bien que Ricciardo avait le DRS. Cela aurait pu être difficile de dépasser. Ils avaient une voiture rapide aujourd’hui, c’était bien géré de leur part. Ils ont eu une petite inquiétude sur le carburant mais quand ils ont repris le rythme, il était très rapide."

Mercedes

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less