Formule 1

Wolff louange Russell et ne voit pas pourquoi il devrait rassurer Bottas

Il ne va pas rassurer Bottas dès maintenant

Recherche

Par Alexandre C.

5 décembre 2020 - 08:41
Wolff louange Russell et ne voit (...)

George Russell a peut-être surpris les observateurs en se montrant, d’emblée, dans le rythme ce vendredi, en essais libres à Bahreïn : dans sa Mercedes, le remplaçant de Lewis Hamilton a tout simplement dominé les EL1 et les EL2, tandis que Valtteri Bottas était en retrait !

Cette performance immédiate a-t-elle surpris Toto Wolff ? Le directeur d’écurie, interrogé en conférence de presse, disait presque s’attendre à ce que George Russell performe immédiatement.

« Je ne pense pas qu’il avait besoin d’affirmer son autorité. Ce n’est pas requis dans l’équipe. Nous savons ce que nous faisons et il a, bien sûr, une bonne idée de ce qu’il veut faire faire à la voiture. »

« Tout d’abord, il n’y a pas de buzz, car Lewis est malade avec ce coronavirus et nous préférons qu’il ne soit pas malade mais ici avec l’équipe. Bien sûr, nous apprécions beaucoup George et lui donner une telle possibilité est, d’une certaine manière, intéressant - mais avec le recul, je préfère que tout soit normal, comme c’était le cas, parce que George, de toute façon, va un jour pouvoir piloter une bonne voiture. »

Le risque était que George Russell craque sous la pression, mais il n’a commis aucune erreur. Là encore, Toto Wolff n’est pas surpris.

« Je pense que c’est quelqu’un qui est généralement détendu. A la radio il passe comme étant très bavard mais au volant de la voiture, lors des débriefings, il est très concentré et calme. Il est évident que son palmarès - il a gagné en GP3 et en F2, en étant chaque fois rookie - et la maturité dont il a fait preuve dès son plus jeune âge ressortent. Je me souviens qu’il est venu à mon bureau à l’âge de 15 ou 16 ans, en costume noir et cravate noire, avec une présentation Powerpoint expliquant pourquoi Mercedes devrait le soutenir. Donc, très mature pour son âge mais probablement bien adapté de par sa personnalité pour sauter dans la voiture dans une situation de pression aussi forte. »

« Mais encore une fois, restons les deux pieds sur terre. Ce sont des essais libres. Ces voitures n’ont pas été encore en furie, et nous n’avons pas encore fait de course. »

Il y a en effet encore des marges de progrès : George Russell s’est notamment plaint d’une situation dans le baquet inconfortable... Que peut en dire Toto Wolff ?

« En venant dans ce baquet à la dernière minute, comme c’est arrivé pour lui, il faut trouver des compromis. Cela signifie qu’il doit s’installer dans une voiture qui n’est pas la sienne dans des processus auxquels il n’a pas participé. Et nous, de l’autre côté, nous avons une personnalité et un caractère totalement différents de ceux de Lewis. C’est donc un exercice intéressant, aussi pour nous, pour notre capacité d’adaptation, et aussi pour lui d’être jeté à l’eau froide. »

Il y a quelques semaines, Lewis Hamilton décrivait George Russell comme un potentiel futur champion du monde... Comment a-t-il réagi lorsqu’il a appris que ce serait George Russell qui prendrait place dans son baquet ? A-t-il approuvé le choix de Toto Wolff ?

« Lewis savait qui étaient les candidats et avec qui nous parlions. Je pense que ces pilotes sont très spéciaux pour voir les pilotes qui montent, et qui pourraient un jour être là pour les victoires et les championnats. »

Lewis Hamilton suit-il d’ailleurs ce que fait son équipe depuis sa chambre d’hôtel ?

« Je pense que la priorité est qu’il revienne en bonne santé. Je ne suis pas sûr qu’il va suivre en détail ce qui se passe sur la piste. Si vous êtes au lit et que vous ne vous sentez pas bien, ce qui est un peu son cas car ce n’est pas la grande forme, la course devient une seconde priorité. »

Surtout, si George Russell venait à battre Valtteri Bottas, la question du remplacement du Finlandais se posera au moins à moyen terme. Toto Wolff a-t-il déjà préparé la boîte à excuses pour rassurer Bottas au cas où ?

« Valtteri n’a jamais été quelqu’un qui a besoin d’être rassuré. Il sait où il se situe, il connaît sa position dans l’équipe, comment nous nous soutenons les uns les autres et nous devons rester réalistes. George est un jeune pilote hautement estimé, l’un des mieux notés, on attend donc de lui qu’il soit rapide. Il connaît l’équipe et c’est un circuit de cinquante secondes où il faut être au bon endroit au bon moment avec les bons modes moteur. À cet égard, tout va bien se passer. Nous nous attendions tous à ce que George soit là, et nous voyons comment le week-end se termine. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less