Formule 1

Wolff : Les huées contre Hamilton sont la ’conséquence’ de Silverstone

De la part d’une tribune de fans de Max Verstappen

Recherche

Par Olivier Ferret

1er août 2021 - 09:16
Wolff : Les huées contre Hamilton (...)

Toto Wolff a insisté sur le fait que les huées que l’on peut entendre dans un stade de football n’avaient "pas de place" en F1 après que Lewis Hamilton en ait été victime après les qualifications en Hongrie.

Le pilote britannique a vu sa pole accueillie par une avalanche de huées de la part d’une tribune de fans de Max Verstappen lors de son interview en parc fermé.

"Je pense que les huées n’ont pas leur place dans le sport, mais vous devez également reconnaître que les émotions ont été très vives ces dernières semaines et que les tribunes sont pleines de fans néerlandais," indique le directeur de Mercedes en Formule 1.

"Personne n’aime ça et les gens qui font ou ont fait du sport en compétition ne comprendront jamais pourquoi."

"Vous entendez cela dans les stades de football et vous entendez cela dans les tribunes. C’était une tribune orange. Je dirais que les huées sont un instinct archaïque qui ne devrait pas faire partie du sport, mais cela montre aussi à quel point les fans sont passionnés."

"L’instinct tribal n’est pas nécessairement quelque chose de mauvais, j’ai aussi cet instinct pour l’équipe. Si c’était tribal, s’ils étaient passionnés, s’ils applaudissaient et criaient pour les pilotes, ce serait génial. Je pense que les huées n’ont pas leur place dans le sport."

Hamilton a répondu que ces huées "le motivaient encore plus", ce qui a valu à Wolff une comparaison de son pilote au sextuple champion de la NBA, Michael Jordan.

"On a pu voit l’énergie que Michael Jordan a pu extraire de la négativité et cela l’a rendu très dur et très bon. Je pense que Lewis n’est pas trop différent de cela. Moi et l’équipe en avons besoin. Plus nous sommes confrontés à l’adversité, plus nous devenons résistants et plus nous sommes compétitifs."

"D’un côté, ça n’a pas d’importance et de l’autre, jusqu’où tu dois encore prouver ce que tu vaux ? Je pense que c’est une conséquence des événements de ces dernières semaines."

"L’incident de Silverstone était controversé, polarisant, enflammé et nous voyons les conséquences avec ces expressions dans les tribunes, des explosions émotionnelles mais qui n’ont rien de sportives."

Wolff n’a-t-il pas peur d’un scénario catastrophe à nouveau lors du départ aujourd’hui ?

"Voyons ce qui se passe. Je pense que ça va être un début de course passionnant. Peut-être que Gasly mènera après le virage 1, avec nos quatre voitures dehors !" plaisante-t-il en référence aux deux Mercedes qui précèdent les deux Red Bull et l’AlphaTauri.

"Plus honnêtement, si je dois commencer à enseigner à mes pilotes comment aborder le virage n°1 dans un départ, alors c’est que quelque chose a complètement déraillé ! Nous n’en sommes pas là."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less