Formule 1

Wolff : Les Dieux de la course étaient avec Mercedes

Même si la direction de course a fait du Shakespeare avec les règles…

Recherche

Par Alexandre C.

28 mars 2021 - 22:21
Wolff : Les Dieux de la course (...)

La question des limites de la piste au virage 4 a finalement décidé du vainqueur de la course (du moins en partie) de Bahreïn. Si Max Verstappen a clairement dépassé hors piste Lewis Hamilton, les commissaires ont aussi changé d’avis sur la possibilité de passer hors des limites du virage 4 en Grand Prix (hors tentatives de dépassements), ce qui n’a pas facilité la compréhension des décisions.

Après le Grand Prix, Lewis Hamilton a dit trouver « confuse » la règle des limites de la piste.

Et son directeur d’écurie Toto Wolff choisissait d’ailleurs le même terme ce dimanche soir…

« Je pense que nous étions confus comme vous. »

« Au début de la course, il a été dit que dépasser les limites de piste dans le virage 4 ne seraient pas sanctionné. »

« Puis en course, nous avons soudainement entendu que si vous continuez à rouler au large, ce serait considéré comme un avantage et cela causerait une pénalité potentielle, ce dont nous avons débattu avec le directeur de course mais il n’y a rien à faire. S’il prend cette décision, alors c’est tout. »

« Et à la fin, cette décision nous a permis de gagner la course. Max est allé au large, dans la définition du règlement sportif du directeur de course, a gagné un avantage et a dû rendre sa position. Ensuite, nous avons sauvé notre victoire. »

Comme Lewis Hamilton ou Christian Horner, Toto Wolff appelle donc la FIA à être au moins constante dans ses décisions !

« Nous devons être cohérents dans les messages qui sont donnés, ils doivent être clairs, ils doivent être simples et pas comme une pièce de Shakespeare. »

A la mi-course, mis sous pression par Red Bull, Michael Masi, le directeur de course de la FIA, a fini donc par avertir Lewis Hamilton et Valtteri Bottas : il ne faudra plus dépasser les limites de la piste au virage 4. D’où un drapeau noir et blanc agité à la Mercedes.

Toto Wolff révèle que le team manager Ron Meadows a pourtant voulu contester la décision en plein show !

« Le message qui est parvenu aux pilotes était très simplement que dépasser les limites de la piste dans le virage 4 ne serait pas sanctionné en course. »

« Ron et moi avons parlé à Michael pendant la course, et Michael a fait référence aux notes [du directeur de course] disant que oui on peut partir au large au virage 4 mais seulement si on ne gagne pas d’avantage. »

« Et c’était dans les notes, je ne les ai pas vues, donc je pense que la leçon de ceci doit être : il faut que ce soit simple, pour que tout le monde puisse le comprendre, et qu’ils n’aient pas besoin d’avoir le document dans la voiture pour le lire et se rappeler ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. »

Limites de la piste ou pas, Red Bull avait un rythme similaire à Mercedes ce dimanche et ce n’était certainement pas attendu après les essais hivernaux et les qualifications.

Toto Wolff peut donc être soulagé... et surpris !

« Si quelqu’un m’avait dit que le résultat serait le même dimanche, je ne l’aurais probablement pas cru. »

« Mais nous avons bien récupéré notre retard après ce test. Si nous sommes 100% honnêtes avec nous-mêmes, nous manquons toujours de rythme en qualification, et pas qu’un peu. »

« Aujourd’hui, je pense que nous étions compétitifs, nous étions définitivement compétitifs. La stratégie a fait toute la différence, nous avons pris une décision audacieuse au début, en gagnant la position de piste. »

« Puis à la fin, les dieux de la course étaient de notre côté. »

Le Grand Prix s’est finalement joué à la stratégie et sur des derniers tours incroyables et haletants... que raconte Toto Wolff, exténué mais tout sourire !

« A un moment donné, nous avons pensé que nous n’allions pas arriver jusqu’au bout et que c’était fini, et ensuite notre prévision était qu’à cinq tours de la fin, il allait nous dépasser. »

« Puis à trois tours de la fin, puis à un tour de la fin, et enfin à la fin de la course. Je pense que c’était juste les bons Dieux avec nous cette fois. »

« Je pense que c’était une grande bataille de stratégies, je pense que le rythme au début, Max l’avait sous contrôle, nous avons pris une décision audacieuse en faisant un arrêt si tôt, nous avons gagné une position, avec le trafic, c’était audacieux. »

« Nous savions que nous allions manquer de capital pneus A la fin, nous avons fait une petite erreur quand l’arrière a un peu surchauffé et Max a dû abandonner la position. Une lutte incroyable pour la première course. Je vois Red Bull avec un petit avantage sur nous. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less