Formule 1

Wolff : Leclerc aurait pu être pénalisé, mais nous étions à Monza…

Un arbitrage à domicile pour Ferrari ?

Recherche

Par A. Combralier

8 septembre 2019 - 17:56
Wolff : Leclerc aurait pu être (...)

Charles Leclerc aurait-il dû être pénalisé par les commissaires, pour avoir forcé Lewis Hamilton à sortir des limites de la piste ? La défense du Monégasque a été jugée litigieuse à Monza, y compris par la FIA. Mais les commissaires ont décidé d’infliger seulement un drapeau noir et blanc (un « carton jaune » à valeur d’avertissement) au pilote Ferrari, pour cette défense jugée virile et à la limite.

Si Charles Leclerc avait été pénalisé de cinq secondes, le sort de la course en eût été sûrement changé. Voilà qui donne, ce soir, des regrets à Toto Wolff. Le patron de Mercedes sous-entend que les commissaires ont absous une Ferrari parce qu’elle roulait en Italie !

« Charles Leclerc a réussi une course dure mais brillante, et Ferrari avait le package le plus fort. Nous avons jeté nos deux gars dans la bataille et ce n’était pas assez. Je pense que son pilotage [celui de Charles Leclerc] était un peu au-delà de la limite. Mais voulez-vous lui donner une pénalité à Monza ? Nous aurions eu des émeutes ! »

« C’est un autre problème que nous avons. Nous voulons voir de la course virile, mais à quel point être clément ? Charles Leclerc aurait pu recevoir une pénalité pour avoir forcé Lewis à sortir des limites de la piste. »

« Mais je veux reconnaître que Ferrari avait la voiture la plus forte ici. »

« Oui, il l’a poussé hors de la piste. Pas de doute dessus. Dans des circonstances différentes, plus tard, nous remontrerons cette vidéo et nous montrerons ce qui s’était passé ce jour-là à Monza, en 2019. »

Toto Wolff est-il énervé par la direction de course ?

« J’ai tant de problèmes dans ma vie à régler, je ne veux pas ajouter Michael Masi en plus ! »

De son côté, Lewis Hamilton semblait tout aussi sceptique face à la clémence de la FIA envers la Ferrari de Charles Leclerc. Le pilote Mercedes estime que la nouvelle génération est plus prompte à risquer un accrochage pour défendre une position.

« Il semble que la nouvelle génération laisse beaucoup moins d’espace, dans ses manœuvres, que les pilotes plus expérimentés. Mais c’est une bonne leçon d’apprise, j’ai hâte d’être à la prochaine course. Maintenant, je sais. »

Veut-il que Mercedes porte réclamation, d’une manière ou d’une autre, auprès de la FIA ?

« Peu importe ce que je pense. Nous sommes passés par ce genre de choses à de nombreuses reprises, cela ne sert à rien. J’ai évité la collision et je n’ai cessé de me concentrer pour me rapprocher de lui. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less