Formule 1

Wolff intervient enfin sur les rumeurs concernant Mercedes F1 et le contrat de Hamilton

Le patron de Mercedes sort de son silence

Recherche

Par Olivier Ferret

5 février 2020 - 12:07
Wolff intervient enfin sur les (...)

Mercedes souhaite se concentrer sur la préparation de la saison de Formule 1 2020, mais pour le moment, elle doit commencer par démentir les rumeurs.

Toto Wolff a donc été interrogé pour la première fois sur les spéculations autour de l’avenir de Mercedes en F1 et sur la prolongation du contrat de Lewis Hamilton.

Premier dossier : l’avenir de l’équipe d’usine. Il semble assuré, malgré la réunion du conseil d’administration de Mercedes qui aura lieu le 14 février (et non le 12)

"Mercedes continuera certainement en 2021. Nous voulons rester. La Formule 1 a du sens pour nous," affirme aujourd’hui Wolff à Auto Motor und Sport.

Tout va dépendre de la négociation en cours concernant les Accords Concorde, admet-il.

"Les conditions générales doivent être bonnes. La Formule 1 doit fonctionner comme telle. Nous voulons avoir un Accord Concorde avec lequel nous pouvons vivre. Cela ne signifie pas que nous voulons toujours tirer le meilleur pour Mercedes. Ce doit être un contrat bien équilibré, pour nous comme pour les petites équipes."

"L’objectif doit être que toutes les équipes réalisent un bénéfice."

L’autre point de spéculation lié à l’avenir de Mercedes en F1 est le rôle de Wolff.

"J’aime mon rôle. C’est une tâche honorable. Qui peut dire qu’il a un joint-venture avec Mercedes ? La société m’a donné une liberté suffisamment grande pour que je puisse diriger l’équipe comme je le souhaite. Au mieux, je l’espère. Nous grandissons, nous avons presque triplé nos effectifs au cours des sept dernières années. C’est devenu une véritable entreprise et le travail s’est transformé en une véritable tâche de gestion."

Quant au deuxième dossier, le contrat de Lewis Hamilton, Wolff assure comme son pilote qu’il n’y a eu aucune avancée (positive ou négative donc) depuis décembre.

"La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, c’était à la fête de Noël. Nous avons discuté un peu de l’avenir, mais depuis lors, nous n’avons parlé que via WhatsApp. Nous avons décidé de nous laisser tranquilles en décembre et janvier. Quand cela recommencera en février, nous nous réunirons et discuterons."

"Evidemment, à son niveau, Lewis a toujours des options. Mais il en va de même pour nous. Tant que nous construirons une F1 rapide, nous serons toujours dans une situation où nous pourrons choisir nos pilotes."

Wolff reconnait que les négociations ont parfois été difficiles avec Hamilton dans le passé et que le salaire demandé est très élevé.

"Parce que nous avons des intérêts différents dans ce cas particulier. Par exemple, quand il s’agit de l’aspect financier. Mais peu importe à quel point c’était difficile, au final, il y a toujours eu une poignée de main au bout. Lewis veut conduire la F1 la plus rapide, nous, nous voulons le meilleur pilote."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less