Wolff : Hamilton aurait continué en F1 même si Masi était resté

"Il a eu besoin d’un temps de réflexion, il revient, il est fort"

Recherche

Par Olivier Ferret

18 février 2022 - 10:03
Wolff : Hamilton aurait continué en (...)

La décision de Lewis Hamilton de continuer à courir en Formule 1 n’est pas le résultat de l’annonce par la FIA du remplacement de son directeur de course F1, selon Toto Wolff.

La FIA a confirmé hier que le directeur de course de F1, Michael Masi, ne continuerait pas à jouer ce rôle dans le cadre d’un vaste remaniement à la suite de la fin controversée du championnat de l’année dernière.

Malgré les inquiétudes que Hamilton ne reviendrait pas dans le sport, Wolff a déclaré qu’il "n’avait jamais été inquiet" que Hamilton déciderait de ne pas continuer à courir.

"Bien qu’il faille respecter le pilote, il est désabusé après de tels événements, mais nous avons une équipe solide et un grand soutien. Alors je savais qu’il allait revenir."

Il a insisté sur le fait que Hamilton aurait continué à courir même si Masi était resté à son poste.

"Je pense que ce n’était pas à propos du directeur de course ou de qui que ce soit d’autre. Il s’agissait de Lewis faisant la paix avec la façon dont la course s’est terminée."

"Pour lui, tout est question de justice, d’équité sportive, et ce n’était pas le cas. Il a eu besoin d’un temps de réflexion, il revient, il est fort, je vois qu’il est de bonne humeur."

Le découragement de Hamilton après la course a été partagé par toute l’équipe, a ajouté Wolff.

"Comme nous tous dans l’équipe, il y a eu un premier choc. Je veux dire, c’est la Formule 1, il ne faut pas oublier que ce n’est pas de la politique mondiale. Mais pour nous de vivre dans ce microcosme, c’était absolument choquant. Nous n’avons jamais rien vu de tel."

"Il a donc dû s’éloigner et libérer son esprit et penser à autre chose, puis commencer en quelque sorte à travailler sur ces événements et à essayer de trouver une solution, une solution mentale pour lui-même."

"Nous étions tous sous le coup de la désillusion parce que la raison pour laquelle nous aimons ce sport, c’est que le chronomètre ne ment jamais."

"Et il était clairement le meilleur gars en piste, pas même le meilleur, il dominait toute la course. Et puis cela a été enlevé par une décision d’un seul individu contre toutes les règles. Donc, d’une certaine manière, digérer cela est très difficile."

Wolff a déclaré que l’équipe se félicitait des changements apportés à la F1 annoncés hier par le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem.

"Je pense que le plus important est que nous passions à autre chose. Il y a eu tellement de discussions sur l’événement d’Abu Dhabi, pour les bonnes raisons, car la façon dont le Grand Prix s’est terminé n’est pas la façon dont un championnat du monde de Formule 1 devrait se terminer. Mais la FIA a mis en place de bonnes nouvelles structures et nous en sommes heureux."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos