Formule 1

Wolff dénonce la ‘stigmatisation anti-milliardaire’ contre Stroll, Latifi et Mazepin

Des pilotes payants plus compétitifs aujourd’hui que par le passé

Recherche

Par Alexandre C.

28 octobre 2020 - 08:52
Wolff dénonce la ‘stigmatisation (...)

Lance Stroll, Nicholas Latifi et bientôt, sûrement, Nikita Mazepin chez Haas : les fils de millionnaires ou de milliardaires tendent à se multiplier en F1, tant la crise du coronavirus affecte les finances des équipes. Cette situation est de nature à créer de fortes injustices, à l’image de celle qui pourrait affecter George Russell, dont le baquet est menacé chez Williams.

Pour autant Toto Wolff, le directeur de Mercedes, est venu au secours de Lance Stroll, qui avait pourtant éjecté Esteban Ocon, pilote Mercedes, de chez Racing Point.

Ces pilotes payants, pour Wolff, demeurent très performants et sont injustement blâmés.

« Regardons Lance. Et je ne suis pas partial parce que je suis d’accord, la F1 devrait être une méritocratie. »

« Il a remporté le championnat italien de F4, a gagné la F3 européenne, est monté deux fois sur le podium et s’est qualifié en première ligne à Monza sous la pluie. Je ne pense pas que l’on puisse dire qu’il n’est pas ici au mérite, n’est-ce pas ? Je pense qu’il est en fait stigmatisé, il souffre de ces stigmates, ce n’est pas juste. »

« Son père est milliardaire, il a beaucoup de succès en affaires et Lance n’y peut rien. Je pense qu’il est encore plus impressionnant qu’un enfant avec cet environnement choisisse l’un des sports les plus compétitifs au monde. »

« Honnêtement, il n’y a pas de discussion. »

Le même constat vaut pour Nicholas Latifi selon Toto Wolff...

« Dans le cas de Nicholas, il a gagné des courses en F2. Et nous n’avons pas vu de quoi il est capable en F1, c’est sa première saison. Mais ce n’est pas quelqu’un qui me fait penser à ces pilotes d’il y a 10 ans. On ne se souvient même plus des gars qui sont arrivés en F1, sans avoir gagné une seule course dans une série junior compétitive. »

A la place de Günther Steiner, Wolff aurait sans doute aussi remplacé Romain Grosjean par Nikita Mazepin.

« Et pour l’année prochaine, ne discréditons pas Nikita avant d’avoir vu ce qui allait arriver. Je pense que Nikita est maintenant un habitué de la F2. Il a gagné quelques courses, il était en compétition pour certaines des victoires. »

« A un certain moment, Günther [Steiner, le patron de l’équipe Haas] a un pilote qui l’accompagne depuis cinq ans et qui connaît des hauts et des bas, et maintenant il en choisit un plus jeune qui apporte aussi un budget, mais qui est compétitif. »

« C’est ce que je ferais. Je n’ai rien contre Romain, je pense qu’il a eu beaucoup, beaucoup de bonnes années en Formule 1. »

Toto Wolff pense que les pilotes payants d’aujourd’hui sont bien meilleurs que ceux d’hier, mais il ne donnera pas de nom...

« Je pense que nous sommes dans la meilleure situation possible. Il y a cinq ou six ans, il y avant beaucoup plus de pilotes qui venaient seulement parce qu’ils avaient payé. »

« J’ai peut-être un mauvais souvenir. Je ne veux nommer personne, mais vous savez de qui je parle. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less