Wolff ‘commence à en avoir marre’ de Hamilton selon Ecclestone

Nouvelles saillies de Bernie

Recherche

Par Alexandre C.

27 juin 2022 - 09:16
Wolff ‘commence à en avoir marre' de

Bernie Ecclestone n’a jamais porté dans son cœur les récents engagements sociaux de Lewis Hamilton… et cela semble se faire ressentir dans ses commentaires sur la saison du Britannique.

S’entretenant pour le Daily Mail, Bernie Ecclestone n’y est pas allé par quatre chemins : pour lui, Toto Wolff commencerait « à en avoir un peu marre » de Lewis Hamilton. Le septuple champion du monde aurait abandonné tout espoir de bien faire en 2022 selon lui…

« Toto pourrait vendre sa position sa Lewis. Il pourrait lui dire : voici combien tu gagnes, tu vas prendre ta retraite et me donner la moitié de ce que tu aurais gagné. »

« Toto peut aller faire l’une de ses affaires magiques, offrir à quelqu’un moins d’argent et garder 20 millions de livres. »

« Personne n’a besoin de le dire à Toto car il y a déjà pensé. Lewis arrêterait probablement la F1 dans ces circonstances. »

Bernie Ecclestone avance, à l’appui d’arguments sportifs, une série d’observations qui n’ont pas grand-chose à voir avec le schmilblick, et qui n’ont jamais empêché Lewis Hamilton de devenir le pilote le plus victorieux de toute l’histoire de la F1.

« Je ne sais pas ce qu’il fait à s’habiller avec tous ces drôles de vêtements. Il a un accord commercial avec ça ? C’est pour se faire remarquer ? C’est peut-être ça. »

Ce qui est certain, c’est que George Russell réalise un très bon début d’année.

Bernie Ecclestone salue la performance du jeune pilote, mais c’est bien sûr pour mieux enfoncer Lewis Hamilton...

« Je ne pensais pas que Russell était aussi bon, mais il a fait un excellent travail. »

« Je suis surpris. Ou est-ce que c’est Lewis qui fait un mauvais travail ? Un peu des deux. »

« Toto en a un peu marre de Lewis. Je ne pense pas qu’il essaie, et vous ? Autrement dit, Lewis ne semble pas gêné de perdre. »

« Ce n’est pas son genre. Il a une nature compétitive mais il prend la défaite un peu trop à la légère à mon goût. »

« Je ne pense pas qu’il aide activement George. Je ne pense pas qu’il fasse quoi que ce soit, qu’il s’en soucie trop. Il n’est pas prêt à faire l’effort de gagner comme il l’a fait. »

Mais pourquoi tant de ressentiment de Bernie Ecclestone envers Lewis Hamilton ? Le nonagénaire dit avoir été frappé par les cris de douleurs du pilote Mercedes à Bakou (douleurs au dos en raison du marsouinage).

« Ce n’est que des conneries... »

« George est plus grand et si cela devait arriver à quelqu’un, c’est à lui que cela serait arrivé.

« Il y avait un peu de Nigel Mansell dans tout ça. Au moins avec Nigel, il sortait de la voiture et se frottait la jambe gauche comme s’il l’avait cassée. L’instant d’après, c’était sa jambe droite. »

Bernie Ecclestone oublie cependant que Lewis Hamilton courait avec des réglages extrêmes à Bakou, différents de ceux de George Russell…

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos