Formule 1

Wolff cite le Grand Prix d’Autriche 2014 comme son préféré

Pour des raisons surtout personnelles

Recherche

Par A. Combralier

6 avril 2019 - 15:36
Wolff cite le Grand Prix d'Autriche (...)

Pour le 1000e Grand Prix de Formule 1 de l’histoire, qui se tiendra en Chine, certains acteurs de la discipline sont revenus sur leur meilleur souvenir la concernant. Anecdotes, journées marquantes, tous ont été plus marqués par une journée spécifique ou une course particulière, et reviennent dessus à cette occasion.

Des Grands Prix qu’il a vécus, en tant que directeur d’écurie ou spectateur, lequel a préféré Toto Wolff ? L’Autrichien a choisi… le retour de son Grand Prix national en 2014.

La saison 2014, marquant l’introduction des V6 actuels, fut aussi le début de la période de domination de Mercedes. La marque à l’étoile avait réussi à devancer Ferrari et Renault dans le développement des unités de puissance hybrides, tout en construisant un châssis très efficace.

Mercedes renoue ainsi avec la gloire de l’écurie obtenue dans les années 1950, grâce à un certain Juan Manuel Fangio. C’est autant pour ce passé glorieux que pour ce présent couronné de succès, que Toto Wolff sera l’un des membres du paddock mis à l’honneur par la FIA, à l’occasion du 1000e Grand Prix de F1, qui se tiendra en Chine le week-end du 13-14 avril.

« Il y a tant de courses de F1 qui résonnent, pour des raisons différentes ; mais une qui m’a procuré des souvenirs merveilleux en particulier, est le Grand Prix d’Autriche 2014. »

« Tout d’abord, c’est ma course à domicile et 2014 était le premier Grand Prix en Autriche depuis 2003, grâce au travail et à la vision de Dietrich Mateschitz . C’est toujours spécial de courir dans votre pays natal. Il y a tant d’émotions, un véritable désir de bien performer devant vos concitoyens. Dans l’ensemble, ce sentiment est très positif et j’apprécie vraiment courir à Spielberg. »

« Ensuite, il y a les sentiments positifs que me procure le circuit en lui-même. J’ai beaucoup de souvenirs des années que j’ai passées en Autriche et surtout sur l’Österreichring. Quand j’étais plus jeune, je travaillais comme formateur à la Walter Lechner Racing School au circuit de Spielberg, et j’ai tant appris à propos de la course et de la vie en travaillant aux côtés de Walter, c’était comme mon université. »

« Ensuite, j’ai mené une vie assez simple. Je vivais dans une ferme sur le circuit. Je suis resté avec la famille, ils ont été fantastiques avec moi. Ils m’ont nourri, avec du pain et du lait seulement pour le petit-déjeuner… J’ai adoré ce moment, car il semblait que j’étais en bonne voie de réaliser mon rêve, devenir un pilote de course. »

Si l’on revient à ce Grand Prix d’Autriche 2014, force est de constater qu’il n’était pas le plus évident pour Mercedes : la première ligne avait été trustée par Felipe Massa et Valtteri Bottas, plus rapides en lignes droites. Mercedes était parvenue à signer le doublé en course, grâce à des arrêts aux stands anticipés.

« Nos qualifications ne furent pas bonnes » se rappelle Toto Wolff. « Nico Rosberg était 3e, Lewis Hamilton avait été repoussé à la 9e place, mais sa course fut formidable. Lewis avait gagné cinq places dans le premier tour, et nos deux pilotes avaient ensuite bien travaillé pour revenir à l’avant. »

« Nous avions signé un doublé, avec Nico devant Lewis. Mais la cerise sur le gâteau, ce fut le premier podium de Valtteri avec Williams – mon équipe avant Mercedes. Et Felipe Massa finit aussi 4e. Donc j’ai senti qu’il y avait un lien spécial entre eux sur tout le podium. Dans l’ensemble, ce fut juste une course incroyable. »

Mercedes

expand_less