Formule 1

Wolff accepte le Sprint F1 mais veut un changement de barème

Le format doit être revu s’il y en a sept ou huit par saison

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 octobre 2021 - 11:07
Wolff accepte le Sprint F1 mais (...)

Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1, juge que Stefano Domenicali est assez bien placé pour savoir si la Formule 1 a besoin de Sprints l’an prochain. L’ancien directeur de Ferrari, devenu PDG de la discipline, souhaite en instaurer sept ou huit dès 2022.

"Stefano saura mieux que quiconque. D’un point de vue commercial, je pense que c’est un expert" a déclaré Wolff. "Il s’est assis là où je suis assis et maintenant il est de l’autre côté."

"Et d’un point de vue commercial, toute la logique parle pour plus de Qualifications Sprint, parce que vous créez simplement une autre session intéressante. Une le vendredi, une le samedi et une le dimanche. Donc je pense que je comprends ça."

Cependant, si Wolff n’est pas fermé à l’idée que la F1 adopte le Sprint de manière plus généralisée, il souhaite que le format et les barèmes soient revus : "Si nous devions en faire plus, il faudrait peut-être revoir le format général."

"Combien de points sont attribués, est-ce vraiment trois, deux et un, ou faut-il en distribuer jusqu’à la 10e place, sans pour autant sous-évaluer le Grand Prix ? C’est donc une ligne délicate, il faut trouver un équilibre."

Wolff voulait au départ plafonner le nombre de Sprints à quatre, mais se ravise petit à petit face à l’argument commercial : "Si Stefano dit que cela crée beaucoup plus d’audience et donc, la capacité de monétiser et de créer des courses spéciales, alors je suppose que nous devons suivre sa décision."

"Ensuite, il y a le vieux traditionaliste en moi qui veut avoir un Grand Prix le dimanche à 14h ou 15 heures. Nous devons simplement accepter qu’il faut peut-être modifier le format et organiser des Qualifs Sprint."

F1 - FOM - Liberty Media

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less