Wolff a aussi vu des choses positives dans le public dimanche

"Ils sont restés silencieux pendant que Hamilton parlait"

Recherche

Par Olivier Ferret

11 juillet 2022 - 15:10
Wolff a aussi vu des choses positives

Pendant le week-end du Grand Prix d’Autriche, Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1, a été un des premiers à condamner fermement l’attitude de certains fans dans les tribunes à Spielberg, avec de nombreux cas de moqueries, d’injures racistes et homophobes signalés en parallèle de harcèlements sexuels.

Les fans de Max Verstappen étaient clairement dans le collimateur des différents rapports qui ont été faits. Cependant Wolff dit qu’il faut faire attention à ne pas généraliser surun groupe de fans entier en raison des actions de quelques uns.

"Nous ne devrions pas tous les condamner mais mettre dehors ces quelques idiots. Nous ne devons pas donner l’impression que nous condamnons un groupe de fans, car ce n’est pas le cas," précise l’Autrichien.

"La veille, je demandais d’arrêter de huer les pilotes. Après la course, je les ai vus grimper sur les clôtures et quand Lewis est arrivé pour parler au micro, je les ai bien regardés et personne ne huait, ils étaient ’hardcore’ et buvaient mais il n’y avait pas de huées."

"Je pense que nous n’avons pas vu de huées, c’est une note positive, quand vous voyez combien de fans de Max sont présents, des fidèles de Max, et ils ont compris le message et ont reconnu comment vous vous comportez de manière sportive."

"Vous n’avez pas besoin d’applaudir les accidents et ils sont restés silencieux pendant que Hamilton parlait et j’ai pensé que c’était bon à voir."

"Dans l’ensemble, 99 % sont de grands fans de F1, que vous soyez pour Max, Lewis ou Charles et pour les 1 % qui restent, nous leur disons ’restez à la maison, nous ne voulons pas de vous’."

Concernant les incidents rapportés dans les tribunes, Wolff admet être toujours sans voix.

"Ce sont des gens stupides. Je ne sais pas si c’est l’effet de masse, de l’alcool, des deux, mais c’est des personnes sans cerveau. Je n’ai pas d’autres explications. Le sport polarise et provoque des émotions, c’est ce que nous voulons voir. Mais ce genre de choses, non, ça n’a rien à faire en F1 ni ailleurs."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos