Formule 1

Williams se félicite de ses essais mais déplore la fiabilité du V6 Mercedes

Le seul gros problème de fiabilité rencontré n’était pas lié à Williams

Recherche

Par A. Combralier

28 février 2020 - 19:57
Williams se félicite de ses essais (...)

George Russell a parcouru pas moins de 146 tours ce vendredi à Barcelone, pour signer le 9e temps. L’ex-rookie se réjouit logiquement de cette dernière journée passée dans la nouvelle Williams avant le premier Grand Prix, dans deux semaines à Melbourne.

« Ce fut une journée productive et nous avons fait presque tous les tours que nous voulions. Nous avons passé une bonne matinée à faire des simulations de qualification, et nous avons réussi à faire une simulation de course dans l’après-midi. Nous avons fait beaucoup de tours et c’était une bonne préparation avant l’Australie. Nous sommes sans doute en meilleure position que l’année dernière, mais nous n’allons pas nous emballer. Je suis optimiste sur le fait que nous pouvons aller à Melbourne et nous battre, mais tant que nous n’y serons pas, nous n’en serons pas sûrs. Nous allons y aller et faire de notre mieux pour tout extraire de la voiture. »

Après le cataclysme de l’année dernière à Barcelone, Williams a au moins vaincu le signe indien cette année. C’est un grand pas en avant – reste à voir s’il suffira sur le plan de la compétitivité. Si Williams a peiné à Barcelone, ce fut cette fois-ci en raison de… Mercedes.

« Nous avons eu un des essais très chargés » souffle, ce soir, Claire Williams.

« Tous les membres de l’équipe, ici et à l’usine, ont fait un travail fantastique pour que nous puissions mener à bien la majeure partie du programme prévu. Malheureusement, certains de nos plans de roulage ont été affectés par plusieurs problèmes de fiabilité des moteurs, qui se sont matérialisés au cours des six jours et qui ont principalement affecté le roulage de Nicholas Latifi ; mais nous avons toute confiance en Mercedes pour les résoudre avant la première course proprement dite. Il est encore tôt, mais la voiture semble certainement meilleure que celle de l’année dernière et c’est ce que nous voulions démontrer - que nous pouvons progresser. »

« Nous avons maintenant le temps de passer en revue toutes les données que nous avons recueillies afin de nous assurer d’avoir la configuration optimale pour Melbourne. Nous continuerons à nous battre pour améliorer sans cesse la voiture et nous sommes impatients de la voir prendre la piste en Australie. »

Dave Robson, responsable de la performance, s’est lui plus précisément exprimé sur cette dernière journée de roulage, plus facile à gérer que celle d’hier.

« Les conditions pour le dernier jour des essais hivernaux de cette saison étaient bonnes, avec des conditions fraîches et calmes ce matin et une légère couverture nuageuse dans l’après-midi. Suite à la pluie d’hier matin, la piste être revenue rapidement à un très bon état. »

« George était de retour dans la voiture aujourd’hui et a terminé un programme similaire à celui de Nicholas hier. Les relais de performance du matin ont mis en avant les composés plus tendres, alors que nous cherchions à finaliser nos réglages. Pendant la pause déjeuner, nous avons effectué une simulation complète de mise en grille, avant de passer à des essais avec plus de carburant, en utilisant les composés plus durs de la gamme 2020. Comme Nicholas hier, George a passé une journée productive à peaufiner les réglages de sa voiture, et à se familiariser de nouveau avec les aléas de la gestion des pneus en course. »

« Dans l’ensemble, nous avons eu une bonne période d’essais hivernaux et avons tiré le meilleur parti des six jours disponibles, dans ce nouveau format compressé. Nous avons effectué plus de 100 tours sur tous les jours, sauf un, ce qui nous a permis de réaliser presque tout ce que nous avions prévu. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less